Mieux encore que Spilberg !! -Roi David- 16 Oct 2013

0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Personne n\’avait de doute sur la royauté de David. Shmuel n\’avait fait que confirmer ce que tout le monde savait : David était de la tribu de Yehuda, et il avait été oint. Comment donc était-il possible de se révolter contre lui ? En réalité, le peuple ne percevait pas ce que faisait Avshalom comme une révolte, puisqu\’il était le fils, et même le behor de David, son aîné. De plus, Avshalom avait réussi à conquérir le cœur du peuple en créant une justice parallèle qui fonctionnait bien. Enfin, il était nazir. Le peuple ne sentait donc pas qu\’il trahissait David en soutenant Avshalom.

Pourtant, le prophète Nathan avait désigné Shlomo. Mais, dans l\’histoire d\’Israël, les rois n\’ont pratiquement jamais suivi les prophètes quand ils se mêlaient des affaires de l\’Etat. D\’autant plus que personne ne voulait de Shlomo, fils de la femme par laquelle tous les problèmes étaient survenus. Mais une question restait, dans le peuple : que fait-on de David ?

\ »A\’hitofel dit à Avshalom : laisse-moi être à la tête d\’une petite armée de 12.000 hommes, (pour symboliser qu\’il représente les 12 tribus ; et il voulait être lui-même à leur tête) et, cette nuit-même, courir après David… Je suis certain que nous le prendrons par surprise, et je ne tuerai que David.\ » Il dit à Avshalom, à la fois, qu\’il ne doit pas prendre l\’initiative de se battre contre son père, parce que le peuple aime David et sait qu\’il est oint ; de plus, une guerre d\’armée contre armée ne serait jamais acceptée, car ce serait un affront vis-à-vis de David et d\’Hachem. Il faut un changement de pouvoir en douceur. Lui, A\’hitofel, a un compte personnel à régler avec David. Selon le Malbim, il dit à Avshalom : \ »je suis goel adam, vengeur du sang, car il a tué mon gendre.\ » Cela apparaîtrait, ainsi, comme le règlement d\’une affaire personnelle, ce qui éviterait un coup d\’état et l\’effusion de sang d\’une guerre civile ; pour cela, 12.000 soldats suffisent. On remarquera que Shlomo, qui devait succéder à David, était le petit-fils de A\’hitofel, ce qui montre bien que celui-ci est animé seulement par la haine. S\’il avait vraiment voulu rendre justice à sa famille maltraitée par David, A\’hitofel aurait été heureux que son arrière petit-fils devienne roi, alors qu\’Avshalom n\’était rien pour lui.

Nos Maîtres disent que, si Avshalom avait suivi le conseil d\’A\’hitofel, tout aurait été fini pour David qui, à ce moment-là, comme A\’hitofel le savait, priait, pleurait, étudiait, et ne se préparait pas à se battre.

\ »Quand Avshalom entendit ce conseil, il dit : tu es vraiment la parole d\’Elokim dans le monde. Il demanda aux sages d\’Israël ce qu\’ils en pensaient. Pour eux aussi, il n\’y avait pas d\’autres possibilités. Mais Avshalom était dans le doute et dit : que l\’on appelle \’Houshai Haerki pour entendre ce qu\’il en pense.\ » Pourtant, \’Houshai n\’était qu\’un conseiller subalterne, surtout face à A\’hitofel ! C\’est seulement par un vrai miracle qu\’Avshalom le fit appeler, surtout après avoir entendu le conseil d\’A\’hitofel, qui avait été appuyé par les sages. \ »\’Houshai dit à Avshalom : pour une fois, A\’hitofel se trompe. Ne connais-tu pas ton père, et les soldats avec lui ? Ce sont de vrais guerriers. Ils sont plus décidés que jamais, comme un ours auquel on vient de prendre ses petits. Veux-tu mon conseil ? Rassemble toute l\’armée d\’Israël, viens à sa tête, montrant que tu es le roi légitime. Le peuple dirait que c\’est ta honte (si tu ne viens pas toi-même, et que tu envoies seulement un petit nombre). Avshalom et ceux qui étaient avec lui dirent : \ »ce conseil est bien meilleur que celui d\’A\’hitofel\ ». Car D avait ordonné de confondre le conseil d\’A\’hitofel qui était le meilleur, parce qu\’Hachem voulait faire tomber le mal sur Avshalom.\ » Et c\’est grâce à ce mauvais conseil que David revint au pouvoir.

\ »Lorsqu\’il vit que son conseil n\’avait pas été suivi, A\’hitofel retourna dans sa ville et se pendit.\ » Le Malbim explique qu\’il comprit que ce qui s\’était passé venait d\’Hachem, et que tout était perdu pour lui. De plus, il haïssait tellement David qu\’il ne voulait pas lui donner la joie de le tuer ; il préféra se donner la mort, même s\’il savait qu\’il n\’aurait pas de part au monde futur.

Les Maîtres du sod expliquent que David est le symbole d\’Israël, c\’est pourquoi éclatent contre lui des haines qui dépassent l\’entendement. Il est le seul personnage biblique qui incarne ce qu\’Israël vit depuis des millénaires : cette haine démesurée et totalement irrationnelle du monde entier à notre égard, et tant de souffrances. Qu\’avons-nous fait pour mériter cela ? Se concentrent, dans les ennemis de David et d\’Israël, toutes les forces du mal, pour empêcher David et Israël de réaliser le Projet divin. Ce qui se passe à l\’encontre de David est le micro de ce qui se arrivera ensuite au niveau du macro, durant toute notre histoire. Nos Maîtres expliquent que cette haine gratuite, à l\’intérieur même de notre peuple, est le petit commencement qui permet ensuite la haine à l\’échelle internationale, qui n\’est que le reflet de nos propres conflits.


30 novembre -0001
  1. pourquoi abchalom n a pas repondu a ahitofel qu il serait a son tour obliger de le tuer a son tour pour la meme raison goel hadam

  2. Je suis navrée que mes commentaires que j\’écris sur le chat arrivent trop tard et que j\’ai l\’air de répéter ce que dit le Rav! 🙂 c\’est bien vrai je pense que Spielberg cependant pourrait faire un film extraordinaire mais il faudrait qu\’il prenne pour acteur principal le Rav dans le rôle du roi David! 🙂

  3. Chalom Rav
    Tres difficile de rester en paix apres un cours pareil les explictions de nos sages que vous nous rapportez ne reussit pas a tranquilliser Qu\’est ce qui se passe avec l\’homme? quel est le role d\’Ahitofel? n\’est il la que pour hair?c\’est lui plus que tous qui semble etre un instrument impuissant dans les mains de D. Vous dites que D. se sert de ceux qui a la base sont quelque peu pourris. Mais c\’etait un geant selon votre expression n\’a t il pas droit a ume aide de D.pour l\’eclairer? on ne peut tout de meme pas le comparer a pheraon! ou est la justice divine? ou est son amour pour ses creatures? le deroulement implacable des evenements ne pouvait il pas etre evite? il est difficle d\’acepter qu\’il faille tant ecraser un geant pour en sauver un autre
    tout compte fait je prefere penser que nous n\’y comprenons rien aux projets divins et ne rien essayer d\’expliquer
    je pense aussi au fait qu\’il se soit suicide ,a part Brouria ,elle aussi une geante ,y a t il d\’autres cas de suicide parmis nos grands?
    non seulement cela est defendu chez nous mais aussi et surtout c\’est une intensite de desespoir qui\’il est difficile d\’accepter sans broncher
    je reste dans le noir et bien triste

  4. Shalom !

    Si j\’ai bien compris votre pensée, vous dites être pour la séparation des pouvoirs politiques et religieux, et vous affirmez que les prophètes ne sont intervenus que lorsqu\’il y a des manquements importants de la part des rois d\’Israël dans la conduite des affaires politiques.
    Pourtant, il me semble que ce n\’est pas tout à fait ce qui ressort, à l\’origine, de cette séparation des pouvoirs. Quand Israël a demandé un roi pour être comme toutes les nations de la terre, Achem a répondu à Samuel, offusqué, qu\’Il allait les satisfaire, mais qu\’il fallait qu\’ils sachent que le roi \ »pèserait\ » sur eux et sur leur vie.
    Ce passage est capital pour comprendre l\’avant et l\’après de cette dissociation. Car Israël est un peuple théosophique dans lequel D.ieu intervenait directement pour conduire son peuple : pour gagner des Victoires, en tant qu\’El Guibor, pour délimiter les frontières d\’Israël en tant que propriétaire des lieux, etc.
    Je crois, pour ma part, que le grand drame du peuple d\’Israël, c\’est précisément cette séparation qui s\’est opérée et de laquelle l\’Eternel a accepté de se mettre en retrait.
    La dernière figure moderne de cette imbrication entre le spirituel et le séculier est bien sûr celle du Rav Ovadia Yossef, qu\’on ait été d\’accord ou non avec ses prises de position.
    Je n\’ai de leçon à donner à personne, et surtout pas au peuple Juif, mais je crois que tant qu\’il n\’y aura pas plus de politiques qui sont aussi des religieux et des religieux qui sont aussi des politiques, le véritable inspirateur de toutes les conduites et batailles à mener -Achem- sera mis à l\’écart.
    Et je serais tentée de penser qu\’il a, à l\’origine, accepté de satisfaire cette demande de séparation pour qu\’un jour, son peuple se rende compte qu\’il ne peut pas y arriver sans Lui ! Bref, qu\’il prenne pleinement conscience que le peuple juif est une nation théosophique qui doit avant tout s\’appuyer sur Son D.ieu et proclamer plus que jamais, à l\’aide de la Torah et surtout des Nevi\’im, l\’accomplissement des promesses prophétiques restant à s\’accomplir, et elles sont encore nombreuses. Cette réconciliation entre pouvoirs politique et spirituel se fera, bien entendu au travers du Machiah…
    Danit

  5. A Denise LORTHOIS: ecoutez plus attentivement mes cours et vous verrez que je dis ABSOLUMENT TOUT LE CONTRAIRE de votre comprehension du cours…..ecoutez reecoutez et vous comprendrez…..

  6. Ah c\’étaient les phalanges chrétiennes qui ont massacré Sabra et Shatila ? Attendez, Rav ! Qu\’à cela ne tienne : dans ce cas, Jésus était juif, hop !.. et ainsi de suite… etc

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Pour participer a la veillee d'Hochana Rabba en LIVE inscrivez au Groupe HaiCLIQUER ICI
+