Preparation Souccot 1- Ce qui va se passer…-25 Aout 2013

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Souccot est la seule de nos fêtes qui s´adresse ouvertement aussi aux nations, et à laquelle elles soient liées. On le voit d´abord dans la Torah de Moshé puisque, durant toute la fête, on apportait 70 offrandes pour les nations afin, disent nos Maîtres dans le Talmud, de leur donner du mérite et de marquer leur présence dans la fête.

Par ailleurs, à la fin de la prophétie de Zacharie, il est dit qu´après la guerre de Gog et Magog, \ »tous ceux qui seront restés, des nations venues contre Jérusalem, monteront chaque année pour se prosterner devant le Roi Hachem Maître du monde, et fêter Souccot.\ » On voit donc que, dans la Torah de Moshé, des offrandes étaient apportées pour les nations tandis que, dans la Délivrance, elles devront venir elles-mêmes, millions de non-Juifs, pour participer avec Israël à la fête.

Nous savons que les 3 fêtes sont liées aux mérites des 3 pères : Souccot est liée à Yaakov. Le mot \ »souccot\ » apparaît pour la 1ère fois dans la Torah au sujet de Yaakov qui est le 1er à faire des souccot, juste après sa rencontre avec Esav. Yaakov reçut le nom \ »Israël\ », la plus grande des identités juives. Quand nous sommes en exil, les prophètes nous appellent Yaakov (dont le nom signifie \ »le tordu\ ») mais, dans le contexte de la Délivrance, ils parlent d´Israël. Il est remarquable que ce nom nous ait été donné par l´ange d´Esav, le génie des nations ! Ce sont donc les nations qui témoignent du fait que nous sommes Israël ! Yaakov est appelé Israël, juste après sa rencontre avec Esav, et fait des souccot qui seraient ainsi le symbole de notre rencontre avec les nations et de notre alliance future avec elles.

De plus, le personnage biblique expressément lié à Souccot est le roi David, car nous prions que \ »le Maître du monde relève la soucca de David qui est tombée\ ». La soucca représente la royauté. Il est dit que les nations \ »viendront pour se prosterner devant le Roi Hachem\ ». C´est la seule fois dans la Torah où les nations ont un rapport avec D. en tant que roi ; sinon, seul Israël a ce lien. Cela signfie que, pour la 1ère fois, à la fin des temps, les nations reconnaîtront D. comme Roi.

Enfin, un texte du Talmud, \ »massé´het avoda zara\ », lie explicitement les nations à la fête de Souccot, à la fin des temps. \ »Rabbi Shmalai dit : juste avant la Délivrance, D. amènera un sefer Torah et le posera sur Sa poitrine en disant : que tous ceux qui se sont occupés d´elle viennent prendre leur récompense.\ »

\ »Tous les peuples vont venir, mélangés, et D. leur dira : ne vous présentez pas devant Moi dans cette confusion. Je veux que les peuples retrouvent leur identité.\ » C´est la mondialisation qui met fin aux identités, car le monde passe entre les mains d´un pouvoir international qui tue l´identité des peuples. Mais la 1ère chose que D. fera, sera de rétablir leur identité.

Dans notre texte, les nations commencent à comparaître devant D. et argumentent : elles essayent d´abord de dire qu´elles avaient un lien avec la Torah, mais elles sont repoussées par Hachem. Elles cherchent donc un autre argument : \ »Tu ne nous as pas proposé la Torah, c´est pourquoi nous ne l´avons pas reçue.\ » Or, \ »Hachem l´a d´abord proposée à Esav et Ishmaël qui n´en ont pas voulu\ » et, seulement après, Il nous l´a donnée, sous la forme des 613 commandements.

\ »Mais les nations ont un autre argument : Tu ne T´es pas comporté justement avec nous. Car n´est-il pas marqué dans la tradition d´Israël que Tu as soulevé la montagne du Sinai et as menacés de les écraser s´ils n´acceptaient pas ?\ » Autrement dit, D. a aidé Israël à accepter, et non les nations. \ »D. leur répond : servons-nous du passé pour juger le présent. Les 7 mitsvot, commandements de Noé, que vous avez prises sur vous, que sont-elles devenues ?\ » Les 7 mitsvot ont été données à Noa´h pour toute l´humanité, mais la seule branche qui les ait gardées jusqu´au don de la Torah, c´est Avraham et sa famille. Hachem testait, ainsi, la capacité des nations à se soumettre à une ordonnance divine, mais seulement Avraham et sa famille s´y sont accrochés. Ils avaient, alors, le statut de Bnei Noa´h, c´est pourquoi le don de la Torah est considéré comme une conversion. La Torah leur a été donnée, comme complément, après avoir réussi à accomplir les lois de Noa´h qui étaient, en réalité, un test transitoire que seuls les Juifs ont réussi. C´est la raison pour laquelle D. les a ensuite aidés à passer aux 613 mitsvot, tandis que les nations n´ont même pas tenu les 7.

\ »Les nations donnent un autre argument : certes, nous n´avons pas voulu de Ta Torah, et n´avons pas respecté les 7 lois. Mais ton peuple est-il vraiment mieux que nous ? Qu´ont-ils fait de ta Torah ?\ » D. leur répondit : Moi, Je témoigne sur eux qu´ils ont accompli toute la Torah.\ »

Les nations répondirent par un autre argumument : \ »depuis quand a-t-on vu un père témoigner en faveur de son fils ?\ » En effet, cela est interdit par la Torah. Mais, selon leur propre explication à l´encontre d´Israël, les Juifs ne sont plus Son fils, puisqu´ils auraient été rejetés en faveur d´un nouveau ! De plus, le texte ne parle pas d´Israël en tant qu´individus, mais en tant que nation. Or, jamais la nation n´a rejeté Hachem, ni Sa Torah. D´ailleurs, même si des Juifs, individuellement, semblent la rejeter, c´est LEUR propre compréhension de la Torah qu´ils rejettent, et non vraiment la Torah elle-même, parce qu´elle ne leur fut pas enseignée, ou qu´ils ont mal comprise. Un Juif, par essence, même s´il ne pratique pas les mitsvot, revendique toujours son identité de Juif, et son lien avec la Torah.


30 novembre -0001