Avraham le modèle de la Vérité Tolérante -Lech lecha- 6 Novembre 2011

0 vues

MP4 MP3 La vie d’Avraham sert de modèle fondamental à toute l’histoire humaine qui se décompose en 3 périodes : Tohou (confusion), Torah et Tikoun !
La vie d’Avraham (175 ans) peut être répartie en 3 étapes fondamentales.
Les 75 premières années de sa vie dont la Torah écrite ne parle pas (seule la Torah orale y fait référence) et pourtant, elles ont été des années très productives et élevées !
Ensuite, vient le ‘Lékh Lékha’, entre 75 ans et 100 ans, Avram va quitter tout ce qu’il a pour servir D. et le suivre de partout !
Puis vient la circoncision et le changement de nom, il s’appelle désormais Avraham !
A partir du moment où il passe de Avram à Avraham, il y a une mutation totale et la Torah nous interdit de l’appeler autrement qu’Avraham !
Nous avons fait la semaine dernière la relation entre les trois tiers de l’histoire humaine et les 3 parties de la vie d’Avraham !
Tous les biens ne sont pas véritablement biens, le Ari hakadoch explique que le monde du Tohou était un monde de Sfirot mais il a explosé car chaque structure bonne était une structure particulière et n’incarnait qu’elle-même ! Chaque particulier a voulu s’imposer alors à l’ensemble, ce qui a entrainé une brisure et une destruction !
LA Torah s’intéresse à l’origine du véritable mal et ca commence quand on fait mal le bien ! Dès que le bien se retrouve seul, il devient dangereux ! (‘Lo Tov Lyiot Lévado’) !
Pour aider le bien à rester bien, il faut qu’il ait à ses cotés l’autre, qui le contre (mais pour son bien) (‘Ezèr Kénègdo’) !
La critique protège la vérité car elle empêche de vouloir s’approprier toute la vérité !
La contradiction est l’épouse de la vérité car elle est sa muraille (qui limite et protège) !
Le mensonge est une vérité qui ne supporte pas la critique ! C’est ca le Tohou !
Jusqu’à l’âge de 100 ans, Avraham est dans le Tohou.
Par des allusions rapides, nos maitres nous envoient des messages sur Avraham. Son tempérament était d’être un briseur d’idole, autrement dit, il n’y avait pas pour lui de composition avec le mal.
Dans le monde du Tohou, on brise les oppositions.
Il est le bien qui détruit le mal, certes mais ce chemin est dangereux car il peut aboutir au fanatisme !
Le dernier rachi de parachat noah révèle que Haran n’est pas que le nom d’une ville !
Haran veut dire ‘explosion de colère’ et cette ville était la capitale de la colère du monde. Il a fallu la naissance d’Avraham pour que cette colère s’atténue !
Nimrod incarnait le Tohou dans le mal (il brulait tout) et Avram incarnait le Tohou dans le bien (il cassait tout) !
Depuis ‘Lech Lecha’, D. va faire vivre à Avraham une série de catastrophes qui vont le nettoyer du Tohou et le faire rentrer dans le monde du Tikoun !
De l’énergie de la disparition de l’ancien va naitre le nouvel Avraham. Et D. va s’affairer à briser Avram pour permettre le dévoilement d’Avraham !
Avram, en tant que modèle universel, est impossible et D. va s’évertuer à lui montrer ses imperfections.
Ses 75ème premières années sont passées sous silence comme pour lui dire que toute cette histoire n’intéresse pas la Torah ! Tout commence après cette période !
Avraham, sent alors avec le ‘Lech Lecha’ que 75ème ans sont parties en fumée, 1ère claque !
D. lui promet alors 3 choses : la bénédiction, une descendance comme lui et devenir le modèle de tous les peuples, le tout lié à la terre d’Israël!
Avraham part et la famine le poursuit dès son arrivée en Israël, il prend conscience que sa présence en Israël amène la famine ! C’est tout le contraire de la bénédiction promise !
D. lui fait comprendre qu’il doit se nettoyer car cette terre ne supporte pas le ‘Tohou’ !
Il descend alors en Égypte et propose à sa femme de se faire passer pour sa sœur car il a peur qu’on le…tue ! Comment cela est ce possible ? 75 ans de combats et sauvetages miraculeux et il a peur de mourir quand il arrive en Égypte !!! Ou est donc la foi d’Avraham ?
En réalité, il dégringole car il réalise que la famine est tombée en Israël à cause de lui, il commence à perdre confiance en lui, il se dégonfle, il utilise des ´voies douteuses´ pour s’en sortir !
Nous parlons évidemment au niveau d´Avraham!
D. lui a promis la bénédiction en Israël de la main de D. et il reçoit la réussite en Égypte des mains de Pharaon. C’est encore l’échec !
Vient ensuite la dispute avec Loth, ce qui prouve bien que cet argent n’était pas le résultat d’une bénédiction !
Encore un échec, Avraham, l’homme de l’amour demande à Loth de se séparer de lui !
Et Loth va partir vivre chez ceux qui incarnent l’anti modèle d’Avraham ! Avraham est de nouveau brisé !
La Torah, c’est cette force qui rentre en nous et nous change, nous brise jusqu’à extraire de nous toute la médiocrité. La vraie Torah, c’est comme la terre d’Israël, c’est comme l’épouse qui rentre en nous et nous transforme ! Avraham se trouve dans une situation terrible de nettoyage !
Avraham, modèle des peuples, est directement responsable et partie prenante de la première guerre régionale ! Avraham est désespéré, D. va même tenter de le remonter !
Mais D. lui annonce ensuite que sa semence sera en exil durant 400 ans ! L’exil en tant que purification !
Après tout ce qu´il a vécu, il apprend que ses enfants vont devoir partir en exil!
Sarah comprend alors que sa stérilité est anormale et qu´elle est du à Avraham! Prends Agar, évacues ton mauvais flux et après reviens vers moi, lui dit elle! Encore une claque!
Effectivement, elle tombe ensuite enceinte.
25 ans de brisures ou D. le casse.
N’oublions pas qu’il est un modèle pour chacun d’entre nous car nul ne peut réussir sa vie avant de passer par cette phase de brisure totale !
Plus la mission de l’homme est haute, plus l’homme est honnête, plus D. le casse…avant de faire sortir l’arbre !
3ème partie de la vie d’Avraham : Avraham est face à ce qu’il croit être 3 idolâtres, il est au 3ème jour de la circoncision, il a 100 ans, il a même la visite de D. mais il court vers eux et les appelle…mes seigneurs !
Il va les servir comme des rois, il est même debout, il ne combat plus le mal par la violence mais par la transformation du mal en bien !
Avraham a compris, il n´est plus le même!
Avraham comprend que la délivrance, c’est le retour du mal au bien !
Il atteindra ensuite le summum du Tikoun dans sa prière pour Sédom !
Fondamentalement, l’histoire humaine passe par 3 grands cycles.
Nous sommes dans le Tohou du mal et du bien !
Nait alors sur terre, un peuple qui incarne cette expérience d’être toujours accusé d’être fauteur de tout, c´est Israel!
Nous sommes la graine qui a accepté de pourrir durant toute l’histoire, nous avons tant souffert que nous serons incapables d´infliger aux autres ce qu´ils nous ont fait subir!
La délivrance va amener la croyance par la transformation du mal en bien !


10 juillet 2018