D. n’impose pas aux Hommes une Vérité Impossible !!! – Shmouel 3 – 25 Janvier 2011

Posté il y a 9 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 Une fois n’est pas coutume, le rav ne dévoile que de la nouveauté mais la puissance réside surtout dans la manière de transmettre. La tribu de Levi est la source créatrice de la Royauté d’Israël. Les maîtres d’Israël révèlent que la tribu de Levi appartient à l’attribut Guévoura (la matrice qui a fait jaillir la Torah provient de Guévoura et la qualité première d’un dirigeant est la force et la témérité).
La Guévoura fait allusion à la contraction opérée par D. au moment de la création. Pour permettre au monde d’exister, D. a du opérer un ‘Tsimtsoum’ (repli, retrait) de son énergie infinie pour laisser une place au monde.
Le réceptacle qui a pour fonction la lumière se détruit face à une lumière trop forte (les yeux par exemple). Ce principe est une répétition du premier principe qui a permit la création. D. contracte son infini pour permettre aux réceptacles d’exister. Et ce principe se retrouve à tous les niveaux de la création.
L’excès de tout (même des bonnes choses) tue.
Il ne fallait pas qu’il y ait un excès de D. dans la création. D. ne voulait pas nous empoisonner. Il ‘s’est contracté’ pour que les hommes existent sans mourir.
A l’origine de tout, suivant la puissance de la contraction de l’étincelle Divine, nous avons du minéral, du végétal, de l’animal et de l’humain.
Tout le projet Divin dans sa contraction est de PERMETTRE A L’AUTRE D’EXISTER!
Le niveau le plus sublime de la contraction se trouve chez l’homme.
‘L’intelligence suprême cachée à l’intérieur des cachettes’ est une expression cabalistique pour nous dire combien la sagesse du Tout Puissant est inatteignable.
La Guévoura est la contraction nécessaire pour laisser la place à l’autre. Le vrai sens de la puissance est de permettre à l’autre exister (le gérer sans l’étouffer, c’est la que réside la difficulté).
Toute relation qui met en présence 2 êtres demande une gestion très fine (ni trop ni pas assez), c’est la Guévoura.
Presque à la perfection, la tribu qui a hérité de cette qualité est la tribu de Levi.
D. nomme cette tribu comme pour lui dire qu’il lui donne ce que qu’il a de plus précieux.
Levi a cette capacité !
LA Torah et la Royauté ont été données par le biais des Leviim car ils représentent la qualité d’autonomie de l’homme.
Les anges se sont opposés au don de la Torah pour préserver D. et son monde, ils avaient compris que le don de la Torah signifiait le transfert de la responsabilité. Et ils pressentaient le danger de mettre cet outil entre les mains de l’homme ! D. n’accepte pas leurs avis même s’ils avaient raison à court terme.
D. s’est retenue et continue de se retenir depuis des millénaires et il est le seul à respecter les clauses du contrat jusqu’au bout !
La Torah également a été donnée sur le signe de la Guévoura. La Torah n’a été donnée qu’à celui qui prend conscience qu’il doit agir.
Une Torah qui nous paralyserait et nous ferait vivre en marge du monde ne serait pas une vraie Torah. Une Torah qui ne pousse pas l’homme à l’action est une Torah incomprise.
Le grand dans la Torah est aussi celui qui descend dans l’histoire et agit pour transformer le monde.
Revenons à nos personnages Moshé et Shmouel. Ils se sont rencontrés plus tôt dans l’histoire, c´est la rencontre entre Moshé et Korah( un Levi qui s’oppose à un Levi).
C’est même la seule fois où Moshé prendra part à une bagarre. Korah était un géant en Torah et il était un des plus grands richards de sa génération. Rachi nous dit que Korah a vu que Shmouel sortirait de lui et s’est appuyé sur cette vision pour oser affronter Moshé.
Comment peux-tu décider de créer une caste spirituelle à vie (les cohanim) ? Voila la question de Korah à Moshé ! Depuis quand être l’élite d’Israël est un héritage ? Korah dit que tout le monde doit avoir la même chance ! Que le plus fort gagne !
La question de Korah semble logique ! Pourquoi D. va prendre le parti de Moshé ?
En fait, la Torah met en évidence un problème fondamental, c’est le choix du ‘moindre danger’ ! En quelques mots, le risque de l’approche de Moshé est de s’installer en tant que fonctionnaire du D. (sécurité sans se battre) !
Mais l’option Korah est également dangereuse, celui qui arrive par ses compétences risque de se prendre un peu trop au sérieux et voir le monde de haut!
D. a prévu une institution telle que la Kéhouna qui fonctionne suivant le principe du fonctionnariat. Idem pour la Royauté.
Mais D. a prévu une 3ème structure fondamentale de la nation juive qui est le monde de la Torah.
Dans le monde de la Torah, c’est Korah qui a raison. Le Talmud affirme qu’il y a un décret contre les ‘Talmidé Hakhamim’ afin qu’ils n’aient pas d’enfants comme eux même si la règle souffre bien sur d’exception. La Torah n’est pas une propriété de famille, elle ne se transmet pas par héritage.
La Torah n’est pas génétique, elle s’acquiert par l’effort.
D. s’arrange en théorie pour que tous sachent que des 3, le modèle absolu soit le maître !
La suite de ces passionnants cours au prochain épisode avec l´aide de D.!


9 juillet 2018