Donner un Sens au Temps – Préparation au Don de la Torah – 1er Cours – 29 Mai 2011

0 vues

MP4 MP3 A l’approche de Chavouot, nous entamons aujourd’hui une nouvelle série de cours pas comme les autres !
Nos maitres nous ont appris que tout ce qui se passe dans ce monde a une origine profonde provenant de la source cachée et à plus forte raison les événements qui concernent notre peuple et encore plus quand cette histoire est racontée dans la Torah et avant le don de la Torah.
Chaque détail, chaque blanc est un océan infini de sagesse.
Nous sommes dans le Chapitre 19 de Chémot : Même 19 est un chiffre significatif ! 19 est la valeur numérique des lettres cachées à l’intérieur de nom Divin Avayé (en écrivant chaque lettre en plein comme le Youd par exemple qui s’écrit Youd Vav et Dalet, ainsi de suite et l’addition de toutes ces lettres intérieures est 19).
L’alphabet, l’instrument qui sert à créer ayant une partie visible et invisible, le monde créé a aussi une partie visible et invisible.
Il y a plus, c’est dans la partie invisible que se trouve le sens profond de la partie visible, ce qui est caché est encore plus grand et plus fort que le dévoilé.
Si tu veux comprendre le sens profond du visible, regardes ce qui se cache dans l’invisible (exemple : Aleph se compose de Aleph Lamed et Vav mais les lettres Lamed et Vav ont aussi une intériorité, il n’y a pas de fin et tout se trouve dans chaque chose).
Et l’invisible est infini !
Imaginons ce qui peut se cacher derrière le Créateur lui-même, impossible de cerner toute l’intériorité de nom Divin.
Le nom Divin se décompose en Youd (Youde, Vav et Dalet), Hé (Hé et Aleph), Vav (Vav Aleph et Vav) et Hé (Hé et Aleph), la valeur numérique des lettres cachées est donc 19.
Entre la sortie d’Egypte (partie visible du nom d’Avayé) et le don de la Torah (dévoilement de la parie invisible du nom d’Avayé) ! Dès la sortie d’Egypte, nous sommes dirigés par le Chem Avayé mais le don de la Torah est essentiellement la connexion d’Israël à l’intériorité du nom Divin !
Le véritable don de la Torah est l’accès aux secrets de la Torah et c’est l’infini !
Les premières tables possédaient à l’origine l’intériorité des secrets Divins et les 10 paroles étaient 10 fenêtres qui s’ouvraient vers l’intériorité Divine mais les forces contraires s’y sont opposées.
Elles ont sentis qu’Israël allaient échapper à leurs histoires et elles ont stoppés Israël pour le limiter au niveau de la sortie d’Egypte !
S’il n’y avait pas eu la brisure des tables, notre Torah aurait été celle des secrets et non seulement celle de l’extériorité (lois, michna, guémara,…) qui est la Torah de la sortie d’Egypte. Toute l’histoire jusqu’à la délivrance finale est l’histoire du retour d’Israël vers l’intériorité et la seule et unique fête entre Pessah et Chavouot est Lag Baomer (rappel à ce nouveau don de la Torah qui se perpétue chaque année) !
Au départ, nous n’avions reçu la Torah que pour être les juifs de l’intériorité ! Juste au moment ou Moshé devait rentrer dans la 50ème porte, la faute du veau d’or est intervenue.
La Torah du Niglé (Dévoilée) a été donnée sous la forme des 49 portes du permis (49 possibilités de permettre) et des 49 portes de l’interdit (49 possibilités d’interdire), nous sommes à un niveau qualitatif ! Et la première des portes infinies du Nistar(cachée) est la 50ème porte et il n’y a pas de fin. Le ‘Ohr Ein Sof’, la lumière qui n’a pas de fin représente la lumière cachée de la Torah !
Le don de la Torah est un évènement beaucoup plus profond que prendre le joug de la Torah, nous nous rapprochons toujours plus de la délivrance finale. Et comme par ‘hasard’, Chavouot est la hilloula du Baal chem Tov(source d’inspiration de la Torah dans ses grands dévoilements après le Zohar et la Kabala du Ari) et de David(délivrance dans l’histoire en tant que leader)!
Le texte nous relate que Le 3ème mois parce qu’Israël estsortie d’Egypte, ce jour la …(au lieu du jour ou nous sommes sortis d’où nous apprenons selon rachi que ce jour est Roch Hodech Sivan qui le démontre, référence au 1er Roch Hodech).
Roch Hodech est la tête du mois et toute la Torah est incluse dans la Mitsva de consacrer la 1ère mitsva du mois.
Comment la Torah peut elle s’enraciner dans cette mitsva de Roch Hodech et pourquoi la semence de toute la Torah nous a été donné avant la sortie d’Egypte ?
A un niveau premier mais o combien important, la Torah est une révélation, quelque chose qui vient d’en haut, qui vient d’un endroit plus haut que l’homme !
Tout a une source et elle est peut être infime ! Et la révélation dépend de ce que nous avons fait avant ! Le don de la Torah est certes providentiel et les nations pourraient s’en plaindre (ils le feront lors de la délivrance finale, voir Guémara Avoda Zara) mais tout a commencé bien avant. Lorsque nous étions en Égypte, idolâtres comme les Égyptiens, les anges ont dit : en quoi les uns sont mieux que les autres ? Qui est grand comme toi, Israël ? C’est toute la splendeur d’Israël d’être capable de s´autocritiquer !
Roch Hodech, nous l’avions et c’est ce petit quelque chose qui fait la différence, les uns tuent le temps (Voir en Europe plus particulièrement dans certains bistros), d’autres font de l’argent avec le temps (Time is money), certains vivent en dehors du temps (en extrême orient) et nos cousins sont soumis au temps (mektoub) mais nous, nous sanctifions les temps !
Nous donnons un sens à la vie et essayons de contrôler le temps. Nous voulons diriger notre vie et nous nous demandons à quoi sert le temps ? Même si un juif est complètement éloigné de tout, tant qu’il est accroché à la question du : a quoi sert le temps, tant qu’il cherche un sens, il reviendra.
Roch Hodech, c’est la question pourquoi, ou allons nous, est ce que j’évolue ?
L’humanité est capable de produire des millions d’individus capables de se demander pourquoi mais le phénomène peuple est unique à Israël. Tout un peuple vit avec le besoin, la nécessité de donner un sens au temps !
Et la seule des 3 fêtes de pèlerinage non datée est la fête de Chavouot car la Torah n’est pas ancienne, elle est actuelle, elle est future, elle est présente, elle nous est donnée tous les jours.
Le peuple juif s’enracine dans un calendrier sans arrêt renouvelé !
Et attention à ne pas s’installer dans une routine de religion, Israël ne vit que dans une Torah renouvelée. La Torah est immuable ! Mais la dynamique, l’évolution se fait grâce à l’intériorité de la Torah.


10 juillet 2018