Entre Masculin et Féminin, Ou est ma Place ? – Les Juges 14 – 12 Décembre 2010

Posté il y a 9 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 Wikileaks sera l’introduction de ce magnifique cours. Les documents relatant les échanges entre les diplomaties du monde révélés providentiellement par ce site soutenu par 5 gros médias, révèlent une information qui est, semble-t-il pour l’instant, restée inaperçue.
Une lecture attentive des informations révélées montre que les nations parlent et s’inquiètent de beaucoup d’événements dans le monde et de l’Iran en particulier(surtout les pays arabes) mais ces documents Top secret ne font quasiment jamais état d’Israël.
D’un coté, le discours officiel des nations constamment préoccupé par la paix au proche orient, le conflit israélo-palestinien, et surtout de ce peuple responsable de …tout ce qui se passe dans le monde. Et de l’autre, le discours officieux de vérité, celui qui est caché, aborde très peu la question Israélienne.
Et le rav Dynovisz de dire qu’il y a 2 types de peuples dans notre histoire, il y a les peuples du présent et le peuple de l’éternité.
Dans l’histoire du temps présent, tout le monde sait qu’Israël ne représente pas un danger.
Les nations sentent que leurs problèmes sont uniquement liés au temps présent. Et pour se rattacher à l’éternité, ils parlent constamment d’Israël.
Le discours officiel représente leur besoin de se rattacher à l’éternité.
Elle arrive ainsi à compenser leurs angoisses liées au temps présent.
Nous reprenons les cours liés à la Torah de la Royauté.
Iftah vivait du coté Est du Jourdain. La dimension féminine d’Israël est à l’Ouest du Jourdain et la dimension masculine est à l’Est du Jourdain.
Et dans la période des cours que le rav Dynovisz a consacré à l’Est et là l’Ouest et en particulier, sur le partage de Jérusalem (dans les rêves), a surgit une nouvelle pour le mois curieuse. Les dirigeants palestiniens ne se contentent plus de réclamer le quartier Est de Jérusalem, pour en faire la capitale de leur « État », et de dénoncer toute construction juive dans cette partie de la ville. Dans un document officiel qu’ils ont publié le 22 novembre 2010, ils affirment que le Kotel, Mur occidental, « n’appartient pas à Israël mais à une famille musulmane maroco-algérienne qui en a confié la gestion au Waqf ». A mourir de rire ! L’objectif est clair : les Palestiniens cherchent ainsi à réfuter les arguments des Israéliens qui revendiquent, à juste titre, la propriété du Kotel, l’un des lieux historique les plus saints du peuple juif. Dans son texte, l’auteur ose même écrire que « le Mur occidental appartient aux Musulmans et fait partie intégrante de la Mosquée el Aqsa et du « noble sanctuaire ». Plus l’information est grotesque, plus elle a des chances de passer. Mais celle la est tellement forte qu’ils se sont juste contentés pour l’instant d’un communiqué pour ouvrir une brèche, susciter quelques réactions mais ils savent que la prochaine fois, le sujet sera mieux accueilli pour en…discuter (A croire qu’ils n’ont rien d’autres à faire que de parler).
Mais le rav précise que ce sont les romains qui, les premiers ont donné le nom de mur des lamentations au Kotel car ils aimaient voir les juifs pleurer leur temple. Et les romains ont laissé ce mur intact car il représentait la détresse d’Israël.
Il ne reste du temple que le coté Ouest.
Les romains (source occidentale) nous acceptaient pour pleurer mais eux refusent notre existence.
Quand une autorité spirituelle occidentale va au mur, ce n’est pas une reconnaissance d’Israël mais un affront car ils aiment l’image d’Israël…en pleur.
‘Ceux qui ont ensemencé dans les larmes récolteront dans la joie’, dit le psalmiste.
Connaissant parfaitement nos textes, ils préfèrent nous balayer car ils ont compris qu’après les larmes, une pluie de bénédictions attend Israël.
Les 12 tribus d’Israël ont été nommées par les mères. Nous remarquons que la dimension masculine semble passive. Il y a néanmoins 2 exceptions :
Levi : Il est dit A propos de sa nomination, il est dit : Vaykra et non Vatikra mais Yaacov n’est pas nommé. Les commentateurs déduisent que c’est D. qui a nommé Levi comme pour dire que cette tribu est la part de D.
Béniamine : Au moment de sa naissance, Rahel le nomme Ben Oni mais Yaacov le nommera Ben Yamin (fils de la terre d’Israël).
Selon les sources cachées, toutes les terres sont représentés par le coté gauche et la terre d’Israël est représenté du coté droit. Béniamine est le seul qui naît en Israël et c’est sur son territoire que sera construit le temple.
Il y a avait aussi une légère bande qui était dans le territoire de Yéhouda.
La terre d’Israël est représentée par Béniamine, nommé par un homme, dimension masculine et Levi est nommé par D., Dimension Masculine par excellence.
L’identité féminine est majoritaire dans notre peuple et la dimension féminine est liée à Houts Laarets (extérieur d’Israël).
Mais nous remarquons aussi que constamment, nous perdons et récupérons la terre (le temple a été détruit 2 fois) mais notre présence en exil n’a jamais bougé depuis 2000 ans.
La majorité de l’histoire juive se passe en dehors de la terre d’Israël, liée à la dimension féminine.
Finalement, le sexe faible chez nous est la dimension…masculine car c’est cette dimension qui est constamment détruite.
Et l’identité juive passe par le féminin. Extraordinaire ! La loi juive traduit la fragilité de la dimension masculine.
Pourtant, la dimension masculine est essentielle pour nous d’autant qu’elle représente la terre d’Israël et le temple !
Pourquoi et à quel moment la femme apparaît dans la Torah ? ‘Car il n’est pas bon (Tov) que l’homme soit seul ‘!
Essayons de comprendre le sens profond du mot Tov. Et la première fois que ce mot apparaît dans la Torah, c’est au moment de la création de la lumière.
Et il n’y a pas de flamme (rayonnement) sans source de lumière (essence).L’homme ne peut pas briller sans la femme.
L’homme dira même : elle est mon essence (traduit généralement par os, c’est ce qui soutient tout).
L’huile est la femme et l’homme est la flamme.
La flamme est au dessus de l’huile et c’est elle qui éclaire mais l’huile est matrice de lumière et elle ne s’éteint pas alors que la flamme disparaît par…un souffle.
La vocation d’Israël est d’être la lumière des peuples !
Pourquoi 10 tribus (nommées par des femmes) sur 12 sont nées en dehors d’Israël? Pour nous faire comprendre que le peuple d’Israël ne disparaîtra jamais et que son existence n’est pas liée à un endroit spécifique. Mais sa VOCATION est de vivre en tant que Nation sur sa Terre.
Il n’y a qu’un enfant lié à la terre d’Israël pour nous signifier que la flamme est toute petite par rapport à l’huile.
Mais l’huile ne brille que grâce à la flamme et le peuple n’existe que pour atteindre sa mission.
Les grecs refusaient l’éternité du peuple d’Israël et c’est pour ça qu’ils se sont attaqués à l’huile. Netsah (triomphe) est un attribut Divin masculin mais triomphe veut aussi dire éternité. Or, Netsah est du coté droit, masculin. C’est justement la promesse que quelque soit la longueur de l’exil, la dimension masculine triomphera.
Les 2 dimensions sont fortes et faibles en même temps, et chacune aura son heure et son lieu, et il est écrit :’ ils ne feront qu’une seule chaire’.
Essayons de savoir qui est Iftah : Il est le fils d’une prostituée.
Le rav remarque que la prostituée occupe une place importante dans la construction de notre peuple.
Et une des plus célèbres d’entre elle est celle qui s’est faite passer pour une prostituée, à savoir Tamar. Et elle sera la matrice de l’enfant qui donnera la lignée du messie.
Yéochoua se mariera avec Rahav (les 31 rois de la région avaient commerce avec elle). Et elle fera une Téchouva exemplaire et deviendra la femme du dirigeant d’Israël de l’époque(le rav a déjà expliqué dans de précédents cours pourquoi le grand Yéochoua l’a choisi)
Mais Zona dans la torah apparaît pour la première fois avec Dina. Elle sera prise par Chkhem et sera violée et sera appelée Zona (toute relation hors mariage est appelé une relation de prostitution (zona), il y a différents niveaux de prostitution).
La fille qui épousera Yossef est ‘Bat Potiféra’ et elle est la fille de l’union illicite entre Dina et Chkhem.
Dans notre Paracha, Yaacov, après 17 ans de vie en Egypte, demandera à Yossef ‘Mi élé ( (qui sont ceux la ?) et Yossef lui répondra qu’il les a eu avec Ca.
Rachi explique que Yaacov a vu qu’allait sortir d’eux de grands Réchaim comme Yéroboam.
Yaacov se demande s’ils sont les enfants d’une union hors mariage et Yossef devra lui montrer le contrat de mariage.
Yaacov a perçu qu’il y a avait quelque chose de pas très claire dans l’union entre Yossef et sa femme (différentes versions existent, Osnat, Sérah bat Acher,..et dans toutes, nous voyons la difficulté de l’origine de cette femme)
Le Roi David naît dans des conditions très particulières. Ichai, son père, était un géant de spiritualité mais il venait de Ruth, la convertie et une majorité pensait que la conversion de Ruth n’était pas valable. A son époque, la discussion faisait rage et Ichai se sépare sans divorcer de sa femme. Un jour, Ichai était seul et va proposer à une de ses servantes de le rejoindre. Mais cette servante va prévenir sa femme qui prendra la vraie place lors de l’union. Ils étaient tellement pudiques qu’ils ne se sont pas reconnus. Même l’union qui engendrera David est trouble ! Pour le Maître du monde veut que notre peuple se construise ainsi à ses moments clefs ?
La Torah veut mettre en évidence qu’il y a des moments de l’histoire ou la dimension masculine doit apparaître dans toute sa splendeur et sa force et elle est décrite par nos codes bibliques comme une relation hors mariage.
La relation mariage étouffe la dimension masculine car l’épouse a des droits qu’elle sait faire valoir(et pas la prostituée).
Et des enfants fabuleux sont nés d’un rapport de prostitution. Tout le problème de l’humanité s’est initié par un excès de dimension féminine et dans nos codes, tout ce qui sort de la relation avec la prostitution représente la dimension masculine. Le messie ne pouvait venir que d’une relation avec une prostituée car toute la masculinité passe par ce genre de relation.
Les chemins de D. sont droits et ceux qui veulent se tromper se tromperont, conclura le rav car tous ces récits sont d’une profondeur indicible et sont le fait de personnages de très hauts niveaux. Ils ne sont évidemment pas des incitations ou invitations, à D. ne plaise, à aller avec des prostituées ! Au contraire ! Est il besoin de préciser ces évidences


9 juillet 2018