L’Air de la Terre d’Israël Rend Sage ! – Maamar \ »En ce Jour…\ »- 13 Décembre 2011

Posté il y a 8 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 Il était impossible de contenir la suite de la révélation sur le Maamar jusqu’à la semaine prochaine. Aussi, nous sommes amenés à le continuer aujourd’hui.
Et c’est de manière plaisante et profonde que le rav se propose de continuer dans ce gigantesque Maamar ! Tout commence avec une histoire du Talmud qui sera décodée dans ce cours pour établir la relation avec ce que nous venons d’apprendre mais la fin sera…
Rabbi Zérah vivaient à Bavel mais rêvait de monter en Israël ! A l’époque, les grands centres de Torah (comme Pumbédita, Néhardéa,…) étaient situés à Babel, il y avait à l’époque une communauté florissante. Les grands maitres n’acceptaient pas qu’il parte en Israël car toute la Torah était à Babylone !
Et pourtant bien avant, le grand maitre de la génération qu’était Ezra est monté avec une poignée de juifs pour reconstruire le pays !
Le retour d’Ezra s’est fait et a été provoqué par les nations et non comme la sortie d’Egypte avec des miracles (comme notre retour effectif, comme notre dernier retour) ; Pour ceux qui ne veulent pas le voir, tout s’est habillé de manière naturelle (comme à notre époque avec (Hertzl, loi balfour, Hagana, Irgoun,…)) !
A l’époque, c’est Cyrus qui provoquera le retour d’Israël et une quantité de juifs et maitres d’Israël n’ont pas compris que ce retour était le bon ! Et comme le Temple sera détruit, la plupart y verront la confirmation de leurs assertions !
Le maitre de rabbi Yossi, rabbi Yéhouda, s’appuyait même sur le verset de Jérémie : ‘La bas ils iront jusqu’à que je vienne les chercher’ ! Le retour était voilé !
A la même époque, Rabbi Yokhanan qui habitait à Tibériade, va écrire le Talmud Yérouchalmi !
Le Talmud Babli a traversé l’histoire mais notre tradition rapporte que c’est le Talmud Yérouchalmi qui sera étudié en priorité à la fin des temps! Et c’est ce Talmud que le Machiah va enseigner !
Aujourd’hui, de plus en plus de centres de Torah consacrent du temps à son étude, une étude de Daf Hayomi a même été mise en place, le rav Kaniewsky a même écrit un magnifique Pirouch sur le Yérouchalmi,….bref tout se met en place pour celui qui veut voir !
Rabbi Zérah décide malgré tout de quitter la babylonie bien que son propre maitre fait partie de la majorité qui interdit !
Rabbi Zérah part alors en cachette !
Il y a à l’époque une grande tension entre les 2 courants, Israël et Babel !
Les maitres qui vivaient en Israël allaient jusqu’à les appeler…les imbéciles !
Rabbi Zérah était un maitre immense mais n’était pas connu en Israël et il débarque sans la moindre recommandation ! Rabbi Zérah a pris des risques énormes ! Rabbi Zérah est en train de créer une révolution dans sa vie !
Au moment où il veut traverser le Jourdain, il est en cru et il ne peut le traverser car il ne sait pas nager ! Il ne résiste pas, il ne tient plus, il trépigne, l’appel à Israël est trop fort, il traverse quand même le Jourdain !
Au moment ou il pose les pieds sur Israël, il se sent une force incroyable, il reçoit comme un électrochoc et il va alors jeuner durant 100 jours pour oublier toute la Torah qu’il avait appris en Babylonie. Il débarque à Tibériade et il lui faudra des années avant de retrouver son prestige d’antan !
Quelle belle histoire ! Un vrai pionnier de son temps ! Mais que cache ce magnifique récit de la Guémara Sanhédrin ?
Avant de décoder, allons voir du coté de la guémara Horayot, au niveau de la question : Qui est le maitre le plus utile ? Un géant dans la logique (broyeurs de montagne) ou un géant qui est capable de se construire un réceptacle méritant et simple (Svakha ou Sinai) ?
Nous ne répondrons pas à cette question car ce n’est pas le sujet !
Le Talmud nous révèlera que rabbi Zérah faisait partie de ces maitres capables de broyer des montagnes !
L’essence du Talmud Bavli est la Bina, l’exil babylonien devait durer 70 ans, comme les 70 facettes de la Torah ! Magnifique ! La puissance intellectuelle l’état pur !
Joli ! Arrêtons nous quelques instants pour savourer la précision….Messieurs les suisses, avec tout le respect, il y a plus précis que vous, c’est la Torah,…chaque détail a un sens et renferme des milliards de messages qui s’imbriquent avec perfection les uns aux autres !
Et Rabbi Zérah était le modèle parfait de cette école !
Cette Torah est très importante, s’est dit rabbi Zérah mais ca reste la Torah…d’exil et rabbi Zérah l’a compris ! Il a voulu connaître le Talmud Yérouchalmi et est allé à Tibériade car c’est le premier endroit ou le Machiah se dévoilera !
Rabbi Zérah a conscience de tout ca et comprend que pour arriver au niveau de cette Torah, il faut devenir un réceptacle brisé et vide ! ! Il vient de faire un mètre sur cette terre et réalise qu’ici, tout est différent !
Il comprend que pour mériter la Torah de Jérusalem, il faut faire le vide en lui (Avira Dérets Israël Makhkim, l’air de cette terre rend sage), il réalise que le rapport à cette Torah passe par la Bina et non la Hokhma ! Et ca change tout !
Ce n’est plus je comprends mais je reçois !
Ici, on ne fait pas le malin, on doit se faire un Kéli pour recevoir !
A quelques mètres de notre terre, les explorateurs ont trouvé milles raisons pour ne pas y aller car il faut accepter de se faire violence pour mériter de vivre ici !
On comprend la Torah de Babylone et on reçoit la Torah d’Israël ! La nuance est de taille !
Rabbi Zérah vient du monde des 70 facettes (7 sfirot*10) et il jeunera 100 jours (Bina, Hokhma, Kéter, il a voulu monter jusqu’au Keter, 10*10 et ce niveau est celui de l’olive qui fait oublier…Splendide, quel décodage !) !
Le fruit défendu était une vigne, la faute de l’intellect, Noah planta une vigne, les filles de Loth firent boire du vin à leur père avant de se débaucher !
D’un autre coté, chaque célébration de sainteté a besoin de vin !
Le Ramban dit qu’il n’expliquera pas le passage de la création du monde car seul ceux qui font partie de la Kabbala peuvent le comprendre mais eux le savent déjà !
Le Ramban explique que cette sagesse du secret ne peut rentrer que chez celui qui s’est fait réceptacle pour recevoir et le Ramban ne veut pas enseigner à un élève vin !
Rabbi Zérah a voulu connecter son cerveau en transformant le 70 en ‘Nikhnas Yain, Yotsé Sod’ ! Rabbi Zérah a pu ensuite recevoir de nouveau un Talmud Bavli du niveau de l’huile !
Le vin exalte le Moi alors que l’huile exalte le Divin, la lumière !
Rabbi Zérah était appelé l’homme aux jambes brulées, il était petit mais très beau !
Un princesse romaine tomba un jour amoureux de lui et l’entraina dans un guet apens ! Elle le voulait, il ne la voulait évidemment pas, il lui proposa de manger d’abord et se jeta dans le four ! Il fut sauvé mais ses jambes étaient atteintes.
Il a eu la même épreuve que Yossef !
Et alors, quel est le message ?
Le vin amène à la débauche, nous disent nos maitres en nous invitant à ne pas en abuser !
Rabbi Zérah a voulu sortir de l’emprise du vin et il a donc été éprouvé dans ce domaine et s’est fait bruler les jambes (qui mènent à la débauche). Et son surnom sera son faire valoir !
L’Ari Hakadoch révèle que Rabbi Zérah était le Nitsote d’ Adam arichone !
Il y a récupération du vin et non condamnation !
Le décodage de cette magnifique histoire est tout simplement majestueux et ouvre de nouvelles portes vers l’infinie sagesse !


11 juillet 2018