L’Amour, c’est la Reconnaissance ! – Hassidout Habad – 6 Janvier 2010

Posté il y a 9 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 Comment peut on ordonner l’amour ?
Le baal Hatanya fait un lien entre l’unité et l’amour que nous devons avoir pour lui.
Les 13 attributs de bonté permettent de réparer toutes les fautes y compris celle du veau d’or.
C’est la faute qui éloigne l’homme de D. et le principe de réparation est désigné par ces 13 principes.
Que signifie le fait que nous appelons D. Ehad, Un ?
La notion d’unité signifie que nous n’avons aucune possibilité de l’atteindre (léassig) et de le comprendre (léassig, comprendre une chose éloignée).
D. est dans son Essence au delà de la ‘Assaga’. On ne peut pas l’atteindre par le biais de la compréhension. L’outil de la compréhension n’est pas approprié à ce but.
‘Ca jour la, D. sera UN’ est une prière que nous récitons tous les jours. Pourquoi ce verset est au futur ? D. ne sera Un qu’au moment et uniquement au moment de la délivrance ?
Le monde d’aujourd’hui n’est pas comme celui de demain.
Aujourd’hui, la bénédiction est différente suivant l’événement vécu. Suivant qu’il vive le bien ou le mal, l’homme exprime sa relation à D. de manière différente. Il voit D. comme un juge de vérité ou comme un bienfaiteur.
Nos maîtres disent qu’au moment de la délivrance, l’homme dira ‘Hatov Véamétiv’ sur TOUT ! Et il comprendra rétroactivement que tout ce qui était souffrance et douleur était encore plus grand que le bien et le bonheur apparent. Car le bien caché dans la souffrance était si grand que nul ne pouvait le ressentir et l’exprimer.
Même les plus grands hommes de notre histoire sont prisonnier des limites de la compréhension et intelligence humaine. Seul D. pourra nous consoler.
Et la délivrance va faire que l’homme va se hisser à un niveau qui ira au delà de la compréhension des prophètes d’avant la délivrance.
D. est UN et donc…il ne change pas. D. est constant dans sa manière de diriger le monde !
Le changement est uniquement par rapport à nous et jamais par rapport à lui !
L’homme va se construire à un tel niveau qu’il comprendra que c’est la même source qui a construit Jérusalem et…les camps de la mort !
Le Torah Ohr est le livre de Hassidout fondamental.Et le rav va lentement mais sûrement. Sur chaque mot, on pourrait passer quelques vies. Mais nous n’avons pas le temps.
Malgré tout, à notre époque où le monde veut aller tellement vite que l’homme parle à plusieurs interlocuteurs en même temps par le biais d’un ordinateur, nous prenons le temps d’ouvrir un livre de Torah et nous l’explorons petit à petit. Quel bonheur immense !
Un des noms les plus usités pour désigner D. est Elokim.
Avayé est D. tel qu’il est dans son Essence, D. par rapport à lui, c’est un niveau qui nous dépasse complètement. D’où l’interdiction de prononcer ce nom tel qu’il s’écrit.
Elokim est D. tel qu’il veut se laisser voir. C’est la connexion possible entre lui et nous. Cette connexion est donc forcément limitée.
D. est obligé de se contacter et de se voiler pour donner Elokim.
Le ‘nou’ qui nous inclut ne peut être que sur le nom Divin qui nous inclut.
Avayé, Essence, Elokim, Contraction et Elokénou, Connexion !
La première connexion a été faite par les pères de notre peuple ! Avant, le système qui permet au monde de le connaître existait mais il n’y avait pas d’homme qui avait accepté de faire la connexion. Et la grandeur des pères a été de faire descendre cette lumière et de l’amener au niveau des peuples.
La lumière Divine a commencé à descendre sur terre avec Avraham. Avant, la lumière existait mais était éteinte !
Les pères, en étant connecté à Elokim sont les premiers à avoir dévoilé une chose et son contraire.
L’infini proximité et l’infini éloignement de D. car il nous aime énormément.
Il y a un amour qui peut être imposé, c’est celui de la reconnaissance que nous devons avoir. Il s’agit d’un bien gratuit, qui n’est que pour nous !
Le fondement de l’amour est un acte de reconnaissance.
Plus un homme s’imagine que tout lui est du et moins, il pourra aimer D.
L’Amour, c’est la Reconnaissance !
Et nous sommes reconnaissant au Maître du monde nous avoir donné sa Torah et de tels ambassadeurs !


9 juillet 2018