La Civilisation Kleenex- Hannouca 5771 – 5 Décembre 2010

Posté il y a 9 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 Quelques règles relatives à Hannouca :
Après l’allumage, on doit rester une demi heure devant la Hannoukia et regarder la flamme, parler, étudier, chanter et danser autour.
Et grâce à cela, nous purifions nos yeux de l’impureté des grecs et tout particulièrement, le 8ème jour de Hannouka. Ce moment est important pour extirper tout ce que nos yeux accumulent de négatif et permet de faire entrer dans la maison le nom Divin à 4 lettres. Il y a la fiole (Hé) et ensuite la mèche (Vav), puis l’huile (Hé) et l’allumage, la flamme (Youd).Il y a une 5ème dimension qui est l’air, qui est l’énergie qui nous entoure (Kots du Youd, pointe du Youd). Les 4 premières parties dépendent de l’homme et la 5ème partie dépend de D. Voila l’association entre D. et l’homme (qui respire grâce à D.).
On n’allume pas la Hannoukia avec une bougie mais avec de l’huile.
Très profond comme le cours d’aujourd’hui d’ailleurs.
Mais rassurez vous si vous le voulez, ça ne sera pas un rêve !
Concentrez vous bien le cours est accessible pour celui qui déploie un minimum d’efforts.
Les Maîtres de la Kabbala expliquent qu’il existe 2 types de rayonnement du Divin et ils sont représentés par les sens du visage.
Et la lumière du Divin passe par 2 canaux (AHaPH) initiales des oreilles, du nez et de la bouche) et les Yeux.
Le Ari Hakadoch explique que dans le flux qui est passé par les yeux, il y a eu une brisure (à l’époque du monde du Tohou, les réceptacles ont explosé). La mort des 7 rois d’Edom fait allusion à la brisure de la lumière des yeux.
Essayons maintenant de faire descendre ces notions dans votre vie de tous les jours.
Imaginons 2 juifs (une maman et son enfant qui ont toujours rêvé de Jérusalem sans jamais la voir) et qui parlent de la terre d’Israël dans le contexte de l’exil. Tant qu’une chose n’est pas vue, le rêve éleve la chose à un niveau déconnecté du réel et plus la chose est forte et plus les sensations qui se réveillent sont fortes. La mère qui raconte les merveilles se sert de sa bouche, l’enfant se sert de son oreille pour entendre et entre les 2, le nez intervient (le ressenti). Et notre peuple a traversé 2000 ans d’exil connecté à ces récits. Imaginons maintenant ces mêmes personnages débarquant dans la Jérusalem d’aujourd’hui, à la fois bouillonnante, détonante mais tellement attachante. Et le rav de donner une splendide image qui sera certainement reprise : C’est le Pays ou le son va plus vite que la lumière (l’Israélien klaxonne avant que le feu ne passe au vert).Magnifique image. C’est sur que cette famille qui débarquerait dans le Jérusalem de ses rêves dont les couleurs semblaient plus nuancés, se trouvera quelque peu agressé à son arrivée par tant de contrastes !L’œil créé une cassure au départ car c’est tellement différent de ce à quoi je pensais. Nul n’est besoin de dire que nous devons apprendre à regarder les choses en profondeur ! Mais comment faire ? Allez, d’abord, un autre exemple.
Avant le mariage, les 2 futurs époux sont dans leurs rêves et ils s’imaginent maintes choses. Pour elle, il est son Prince Charmant qui invite la Princesse (elle) à monter sur son beau cheval Blanc. Et évidemment, après le mariage, ils sont tous les 2 à terre car au contact avec cette réalité, les 2 tourtereaux rentrent dans une toute autre gymnastique.
L’avion du rêve s’écrase toujours sur la piste de la réalité (Copyright Rav Haim Dynovisz).A méditer ! Mais sommes nous nous des doux rêveurs ? Alors la, Pas du tout ! Et le rav va nous réveiller avec fracas pour nous expliquer sous le prisme de la Torah cachée que le rêve est bon mais….et tout est dans le mais !
Il y a la relation au Divin qui passe par le nez, la bouche et les oreilles qui sont extrêmement exaltantes et la relation au Divin qui passe par les yeux beaucoup plus mouvementée. Rêve et Réalité !
La vie se fait en 2 temps : penser, parler, réfléchir égal exaltation ensuite vue égal brisure et pour finir le travail pour retrouver le vrai rêve!
Mais le rêve est il complètement faux ? Pourquoi la réalité procure-t-elle une telle brisure ?
La Torah nous parle de rêves, Yaacov avec l’échelle, Yossef mais aussi Pharaon. Ils sont les 3 grands rêves fondamentaux qui concernent toute l’humanité.
Le Rabbi de Loubavitch explique qu’il y a 2 types de rêves, Yaacov et Yossef et celui de Pharaon.
Il est impossible d’avancer en s’appuyant uniquement sur la stricte réalité. Le rêveur est utopiste, voire irréaliste. Le Juste n’a que des utopies (rêves de Yaacov et de Yossef) et le méchant a des illusions (rêves de Pharaon).Toute l’existence de Pharaon n’est qu’une illusion, ils ont bâti des grattes ciels tellement vides de tout qu’ils se cacheront un jour en dessous. Tout ce qui n’est pas construit en direction du projet Divin va disparaître comme s’il n’avait jamais existé.
Le rêve de Yaacov est l’utopie verticale (échelle qui part du bas et atteint D., échelon par échelon, on peut arriver à D., rien n’est désespéré, même l’homme le plus bas, s’il le veut, peut atteindre D. aidé par lui) et celui de Yossef est l’utopie horizontale (Yossef se veut être le modèle de référence face à des frères qui le voient comme un jeune impétueux qui rêve).
Et Yaacov revient en Israël après 22 ans et mettra de l’huile sur cette terre Sainte. Le rêve s’est réalisé. Tout celui qui décide d’atteindre D. peut le faire ! Yossef a voulu montrer que chaque homme est un Yossef (qui suis-je pour faire valoir mes droits, qui suis-je pour être un leader ou une référence ? Tu es Obligatoirement quelqu’un puisque D. t’a créé !)
Mieux vaut faire mal que de ne pas faire du tout ! L’inaction est la pire des choses. Nous avons été créé pour faire (et les ‘ne pas faire’ (interdictions de la Torah) ne sont la que pour servir de balises mais POUR FAIRE).L’essentiel, c’est l’action !
Le travail d’un homme est d’arriver à croire en lui et de comprendre que si D. l’a créé, c’est qu’il a quelque chose qui n’appartient qu’à lui à révéler:
Le rêve se situe au niveau de l’essence. Le premier rêve est vrai mais n’est pas encore connecté à l’essence. Il faut arriver à retrouver l’essence dans la réalité et c’est à ce moment qu’elle devient réelle.
Le chiffre 7 est le chiffre de la réalité qui précède l’essence (7 jours de la semaine, les 7 dimensions de l’espace (est, ouest, nord, sud, haut, bas et l’espace lui-même).
La Ménora avait 7 branches mais ne put repousser l’attaque des grecs. Pourquoi ont-ils cherché à toucher la Ménora ? Pourquoi n’ont-ils pas cassé la Ménora ? Pourquoi ont-ils juste souillé l’huile ? En réalité, leur guerre est philosophique ! Les grecs étaient extrêmement intelligents.
L’huile est la source de la lumière et c’est cela qui dérange les grecs.
Le rêve, c’est la fiole d’huile et la lumière est le vécu.
Les grecs disent que si en bas, ça va mal, c’est que ça ne va pas. Les grecs considèrent que la réalité qui s’impose à nous est celle que l’on voit. Ta femme ne te plait plus, changes ! Tu fais ton Alya et tu es déçu, retournes dans ton pays…..Ce sont les Fondateurs de la Pensée Kleenex !
Quelque soit la situation, tout a une autre raison plus haute, est la pensée fondamentale du peuple Juif.
Et cette manière de penser est insupportable aux Grecs. Et on nous dit qu’ils obligeaient les juifs à graver : « Dans la corne d’un bœuf, je n’ai pas de part dans le D. d’Israël ».
Comment les maîtres d’Israël cachent loin des Yeux de surface des messages d’une profondeur indicible ! Comment le rav Dynovisz a l’art et la manière de décoder les messages de la sagesse infinie des Grands d’Israël ! Merci Maître du monde d’appartenir à ce peuple, Merci de nous avoir donné ta Torah, Merci de nous donner au quotidien les yeux pour voir, pour déceler les messages cachés, Merci de nous avoir donné une terre si puissante et si belle, Israël !
La Corne de bœuf en Israël veut dire en hébreu l’angle de vue. FABULEUX ! MAGIQUE !…
Écrivez dans l’angle de vision que vous n’avez pas de part dans le D. d’Israël. Écris que si tu ne vois pas D., il n’est pas la. Et le Juif refuse d’être prisonnier de ses yeux car il sait que l’essence est différente.
La 8ème branche est l’essence que nous inscrivons dans la vie de ce monde.


9 juillet 2018
  1. Bonjour (le cinqième jour),
    Le troisième temple n\’est pas un temple de pierre mais LE TEMPLE DIVIN LUMINEUX, la Quinte/Essence, rappelez-vous, que la LUMIERE SOIT, c\’est ce qui arrive et que tous peuvent voir le HUITIEME JOUR.
    Avec vous, pour toujours.

  2. les grecs disent sije ne comprends pas une chose c est que cette chose n existe pas

  3. Bonjour, VOICI UN LONG COMMENTAIRE, MAIS j’espère que ça ne vous rebutera pas de le lire. Je commence. Qu’est-ce que « voir » ? Berechit 3 ;7 « Leurs yeux s’ouvrirent. » Rachi dit : « sous le rapport de l’intelligence, et non de la vue elle-même ». Ils ont vus qu’ils étaient dénudés du fait de n’avoir eu qu’une seule mitsva à respecter (ne pas manger du fruit de l’arbre de la connaissance) et de ne pas l’avoir respectée. En effet, quand ils respectaient la mitsva, ils étaient encore connectés à l’essence mais une fois qu’ils ont mangé du fruit, leurs yeux se sont ouverts : c’est-à-dire qu’ils ont vus la brisure entre leur nature et l’essence divine. Qu’est-ce que cela veut dire ? En fait, dès qu’ils ont mangé du fruit, ils ont obtenu l’intelligence de connaître un état par rapport à un autre (tel qu’on dit qu’une chose est bonne lorsque son état est différent d’un autre état correspondant au mauvais). En fait, en mangeant du fruit, ils ont compris l’EXISTENCE. Qu’est-ce que l’existence ? Si on regarde au dictionnaire, on verra deux définition : 1) exister = vivre 2) exister = état connu par rapport à la perception. Quand je dis qu’Adam et Eve ont compris l’existence, de quelle existence je parle ? Et bien, je parle de la deuxième définition de l’existence car en effet, Adam et Eve ont obtenu le pouvoir de voir (perception) et par ce pouvoir, celui de comprendre l’état des choses (leur nature). En ce qui concerne le fait d’exister dans le sens de VIVRE, cela se rapporte à l’ESSENCE. Qu’est-ce qui fait qu’une chose est vivante ? Le fait que D. lui insuffle la vie ; en d’autres termes cela veut dire que quelque chose vit parce qu’elle est connectée à la source de vie. C’est pourquoi je dis qu’en fautant, Adam et Eve ont perdu l’essence (la source de vie = éternité). Ils sont devenus mortels. Cela se traduit par le fait qu’ils sont vulnérables (figuré : au talon) et peuvent être détruits (figuré : frappés par le serpent qui entrainera la gangrène du pied et la mort à long terme). Je vais pousser le raisonnement plus loin, en me référent encore aux commentaires de Rachi. Ainsi je pose la question : Pourquoi Adam et Eve ont mangé du fruit défendu ? Parce qu’en faisant cela, ils seraient comme Eloqim. Rachi dit : Ils seraient des créateurs de mondes. Voilà un fait intéressant : créer des mondes ok, mais il s’agit soit de créer des mondes vivants soit des mondes morts (illusions). C’est en faisant ce commentaire que je me rattache à l’enseignement du cours du Rav Dynovisz. En mangeant du fruit de l’arbre de la connaissance, l’Homme est devenu capable de se rattacher au Nom d’Eloqim et par cela d’être capable de créer des mondes. En effet Eloqim se rapporte à la nature de notre monde, c’est-à-dire le monde d’espace-temps où la lumière est liée à la matière (Einstein) ; or pour qu’il y ait lumière il faut aussi qu’il y ait ombre : de là on retrouve la connaissance de l’état-ce qui maintient ce monde. Alors, comme je l’ai dit précédemment, si l’Homme est capable de créer des mondes (notamment par le langage, par ses actions, par sa conscience) : il crée soit des mondes réels (qui continueront de vivre) soit des mondes non réels (qui finiront par mourir et disparaître). Ce qu’il faut comprendre c’est que pour créer un monde réel, il faut qu’il ait une essence divine : c’est-à-dire qu’il faut non seulement que le monde créé porte le Nom d’Eloqim, mais il faut aussi ESSENTIELLEMENT qu’il porte le Nom d’Avayé ! Comme on peut dire : le Nom d’Avayé (Eternel, qui transcende) s’habille dans le monde par l’intermédiaire du Nom d’Eloqim. Alors, s’il y n’y a que l’apparence, que l’intérieur est vide, on est en présence d’une illusion. Pour faire le rapport avec Hannouca : je dirais que Eloqim a une dimension 7, et que Avayé a une dimension 7+1. De plus, je dirais que : l’huile s’habille par l’intermédiaire de la flamme. Voilà, j’espère que vous avez suivi et que vous êtes encore là. Je terminerai par un commentaire sur le temps du Machiah. Lors de la délivrance, on sera comme dans un rêve mais il est dit aussi que la lune(période de nuit-sommeil) sera 7x plus claire que le soleil. On aura donc une vision beaucoup plus limpide ! Les portes de la vision seront nettoyées afin de devenir cristallines ; nous verrons au-delà ! Mais jusqu’à quand devrons-nous encore attendre ?! Jusqu’à quand devrons-nous être en exil ?! Il faut crier. Il faut rêver ! Les échelles sont là pour qu’on s’en serve…Le premier qui peut s’élever doit le faire !!!!!

  4. cher ELIOR..DEPECHE TOI DE CONCRÉTISER ET D\’ETRE….

  5. Je m\’y efforce, mais la voie la plus rapide n\’est pas la voie juste. Je m\’efforce à ce que ma voie soit bien réglée afin que mon échelle n\’incline ni à gauche, ni à droite.

  6. Un grand merci à Claude Doglio. C\’est exactement ça ! Le 3ème Temple n\’est pas de pierre puisqu\’il est éternel ! La terre entière et les Bné-Adam seront totalement Lumière ! Amen.

  7. Elior, suite de votre raisonnement. Pour expliquer une partie de la faute d\’Adam et \’Hava, c\’est qu\’il furent ingrats envers HaChem. C\’est-à-dire qu\’ils ne jugèrent pas nécessaire de remercier et de prier HaChem leur Créateur d\’être dans un si beau Gan Eden. Ainsi, ils se prenaient pour des dieux ou pour Dieu. C\’est ce qui déplu fortement au Tout-Puissant. Lorsqu\’il est dit que Dieu leur déssilla les yeux, cela signifie qu\’ils ne virent plus avec les yeux de leur âme (ou avec leur Lumière originelle) mais avec dorénavant leur yeux de chair. Chair qui est celle du serpent. On comprend pourquoi d\’abord Adam et \’Hava ne mangeaient que des fruits de la terre, et que seulement plus tard ils furent autorisés à consommer de la viande, puisque recouverts de chair d\’os et muscles. C\’est pourquoi, dès lors, nous devons prier Dieu pour le louer et pour subvenir à tous nos besoins. Ils se demandèrent \ »s\’ils étaient libres.\ » Qu\’est-ce que cela signifie vraiment ? Peut-être qu\’ils se demandèrent s\’ils étaient libres de tous dieux et de Dieu ? Puisqu\’il se prenaient pour Lui. Je ne sais pas, c\’est une question que j\’ouvre.

    Finalement, cela a été vraiment une sacrée épreuve que le serpent se ramène. Dieu les a éprouvés à peine arrivés, pour voir s\’ils se souvenaient de Lui ! Ils avaient déjà oublié ! Ils sont complètement tombés dans le panneau !

    Dans notre monde qui arrive à sa fin, peut-être qu\’il fallait qu\’il y ait obscurité pour qu\’il y ait lumière. Mais pas dans la dimension 8 Machia\’h, ou de l\’Absolu, non ! Je suis persuadée que la Lumière se suffit à elle-même. Il ne faut pas oublier que Dieu se suffisait à Lui-Même, et qu\’Il \ »se retira\ » pour créer son univers par amour.

    Si ça peut vous rassurer, les portes de la vision d\’ouvre déjà ! Nous sommes en pleine transformation ! Comme l\’a dit le Rav Dynovisz l\’année dernière, le monde va s\’affiner, devenir plus fluide et cristallin, et c\’est déjà le cas pour ceux à qui Dieu a donné le grand privilège (mais également le prix à payer) de pouvoir voir et entendre véritablement. C\’est simple, il suffit d\’observer le monde actuel et de l\’écouter. Il est évident que nous sommes à cheval entre l\’ancien monde et le nouveau. A bientôt.

  8. En effet Sandrine, certains grands de notre génération considèrent d’ailleurs que la guéoula n’est pas proche mais qu’elle est « maintenant », c’est-à-dire que la balance est en équilibre (ou comme vous l’avez dit : « nous sommes à cheval » entre le monde pourri et le monde épuré). Notre détermination maintenant peut vraiment faire la différence ; le poids de notre responsabilité compte d’autant plus.

  9. Bonjour Sandrine, en vérité la responsabilité est la même que l’on soit juif ou non. Le processus d’affinement est le même. Cependant, celui qui est proche de la Torah se voit marqué d’une inscription spéciale. C’est compliqué d’expliquer ce phénomène mais si je devais figurer cela, je dirais que c’est comme si à la base on n’était qu’une vulgaire souche de bois, mais qu’à après avoir été taillé par l’hébreu, après avoir été chauffé par la Torah, il s’ensuit que le bois prend du caractère et devient porteur d’une chose qui dépasse l’impression. « De quoi as-tu peur morceau de bois ? Pourquoi crois-tu que tu as poussé ? Pour finir dans la forêt ? Non, avec toi je ferai un bâton sur lequel l\’Homme pourra s’appuyer. Comme toi, l’Homme se lèvera de sa condition sauvage !»

  10. Cher Elior,

    Mille pardons, hier soir c\’était un peu tard, je devais être fatiguée. Bien sûr que vous êtes un homme (sinon vous vous seriez appelé Eliorah !), et un grand Monsieur en plus !
    Très joli commentaire sur l\’affinement et le bois. C\’est comme pour un diamant. C\’est vrai; pour l\’affinement actuel de notre monde, je le remarque bien, généralement et personnellement. Voyez comme il n\’y a pas de hasard : j\’ai toujours aimé profondément les arbres. Et au vu de ce qui c\’est passé au Mont-Carmel, je me suis proposée de venir aider le KKL à replanter des arbres. Avec moi, il ne faut pas toucher à un arbre !

  11. \ »Au dessus du lit du roi David etait suspendue une harpe.A minuit,le vent du Nord passait dans ses cordes,et la faisait vibrer\ »:Alef,Het,Pe….Ainsi connecté a l \’essence,la realité ne l\’a pas brisé! Vous avez bien raison cher Rav,le francais est, apres l hebreu,une langue qui n \’a pas fini de nous devoiler ses secrets!

  12. Elior, quel magnifique prénom et comme il vous va bien ! Entièrement d\’accord avec vous que la voie la plus rapide est la voie de l\’erreur. Mais pour vous rassurer un peu, votre échelle peut dévier parfois, c\’est normal, vous êtes un être humain, et c\’est le principe même de la vie. Le principal est de revenir constamment à Dieu, et votre chemin sera constamment droit. Ceci dit, en ce moment c\’est très très dur ! Je vous dis ça, mais moi-même je vacille drôlement; rapport à ce que nous vivons. En effet, notre rôle est plus que déterminant, mais c\’est très dur. Dois-je rester une Bnei-Noa\’h ou me convertir ? ça balance tellement que je ne sais plus ! Devenir véritablement juive, quelle sacrée responsabilité ! Au secours !

  13. Elior, une question encore. A propos du bois et du bâton de Moshé : Toute l\’humanité s\’appuyera sur ce bâton ou seulement le peuple juif ? Celui qui ne monte pas dans le train à temps, sera-t-il, comme certains rabbanim le disent, éjecté du Gan Eden (ou olam aba)? Qu\’en pensez-vous ? Le site peut également de répondre. Merci par avance. Shabbat Shalom.

  14. Je pense que seul le peuple juif s\’appuyera sur le baton de Moché Rabbenou (le Machiah) et que les nations s\’appuyeront ensuite sur le peuple juif. Bien que cela soit en réalité plus complexe (l\’un pour l\’autre). En ce qui concerne le train de la délivrance, seul D. sait quels sont ceux qui y feront partie. Il y aura des juifs et des non-juifs; les plus méritants des deux factions.

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Pour participer a la veillee d'Hochana Rabba en LIVE inscrivez au Groupe HaiCLIQUER ICI
+