La Crise Economique et les Juifs – Paracha Mikets – 1er Décembre 2010

0 vues

MP4 MP3 Les crises économiques de notre histoire (ainsi que celle de la fin de temps) expliquées par la Torah, ça vous intéresse ?
Alors, branchez vous sur le rav Dynovisz qui va révéler dans une mise en scène qui n’appartient qu’à lui, l’approche du Peuple Juif par rapport à cette problématique.
Et vous allez voir que l’équation n’est pas du tout celle que vous imaginez.
Dans notre paracha, nous allons essayer d’apprendre à travers l’histoire de Yossef et de Pharaon l’apport de notre peuple aux nations.
Les noms de la Torah sont porteurs de sens et l’Egypte (mitsraim) était à l’époque la grande puissance. Elle est donc un modèle pour toutes les générations futures, celle de la grande puissance régnante et Pharaon représente le dirigeant.
Celui-ci rêve, il est proche du Nil même s’il dira à Yossef qu’il est SUR le Nil. Il y a de nombreuses anomalies entre ce que Pharaon rêve et ce qu’il transmet à Yossef. Et bien évidemment, toutes ces différences sont porteuses de sens.
Les 7 vaches maigres dévorent les 7 vaches grasses mais elles restent aussi maigres qu’avant. Il verra aussi 7 petits épis qui avaleront les 7 gros épis et il en sera très perturbé.
Mais aucun de ses savants ne saura lui donner un sens qui va le satisfaire.
Certains lui diront qu’il conquerra 7 pays qu’il perdra. Ils lui diront aussi qu’il aura 7 fils qui disparaîtront. Et ainsi de suite. Mais Pharaon n’est pas satisfait.
Pour sauver sa peau, l’un des princes lui parlera de Yossef (on utilise le juif quand on n’a plus le choix).
Et Yossef d’expliquer que la famine remplacera l’abondance. Et Pharaon le fera tout de suite vice roi d’Egypte tellement il sera subjugué par les explications de Yossef, il dira : ça c’est un homme de D.
Mais qu’a dit Yossef finalement ? Tout le monde sait que le Nil est la mère nourricière de l’Egypte et que la vache et l’épi font allusion à la prospérité et à la famine !
Nous savons aujourd’hui que la probabilité qu’un monde aussi organisé que le notre puisse être venu de nulle part est la même que celle d’un singe face à un piano qui composerait la plus belle mélodie. Il est plus simple de dire qu’une volonté, une force (et pas D.) est à l’origine de tout. Pourquoi tout celui qui ose parler de D. est mis à l’écart ? L’homme est prêt à accepter toutes les absurdités pourvu que la vérité qui le dérange n’apparaisse pas !
En fait, Yossef ne fait qu’expliquer l’évidence et c’est ça le problème !
Dans le rêve, on ne voit pas les eaux disparaître d’un coup, c’est le même Nil qui fait apparaître les vaches grasses et les vaches maigres. Un Nil qui disparaît aurait été plus acceptable. On aurait alors conclu à une catastrophe naturel. C’est tellement plus aisé d’expliquer les événements en les mettant sur le compte de la Nature. Elle a bon dos, la nature !
Mais on nous dit ici que le pays a toujours autant d’argent et de cerveaux et pourtant plus rien ! Nos maîtres disent que juste avant la délivrance finale, le monde serait rempli d’abondance mais qu’il n’y aurait plus rien à manger. Incroyable ! La crise économique de notre époque ! Le système qui s’autodétruit.
Toute civilisation qui produit et réussit créé sa propre autodestruction et ce n’est pas lié à un phénomène extérieur. Le système grossit pour se détruire. Vont venir 7 années d’abondance et ensuite se LÈVERONT après elle 7 années de famine. Lever suppose qu’il y a une cause à cela. Yossef révèle à Pharaon que la réussite…amène la catastrophe, l’abondance amène la famine. Tout système de type ‘Mitsraim’ commence à se détruire quand il commence à se construire.
Et les conseillers ne pouvaient révéler l’aveu de leur faiblesse. Et qui va révéler ce principe ? Yossef, le Juif et c’est pourquoi on ne l’aime pas. Yossef lui révèle que ce système produit la mort.
Pourquoi le chiffre 7 ? 7, en hébreu, c’est Chéva mais aussi Sovéah (rassasié), les hébraïsants comprendront.
Yossef met en évidence un système de satiété qui ne peut marcher.
Yossef ne met pas en évidence le système de l’abus et de l’excès, c’est tellement évident.
Il met en évidence le problème du système occidental, à savoir vouloir constamment combler les manques. Voila ce que le peuple Juif révèle au monde ! Magnifique, splendide !
Dès qu’un système vivant arrive à combler ses manques, il meurt !
Le Zohar nous révèle que Yossef est le 7ème fils de Léa et Rahel, il est le Chabbat, Atéret Hayéssod. Voila pourquoi nos maîtres nous disent que le Machiah viendra quand les juifs respecteront 2 Chabbat (Yossef et David).( Un oscar pour cette révélation discrète du rav Dynovisz)
Rachi nous dévoile que le monde manquait de Ménouha (repos) et il a créé le Chabbat. Mais comment le monde créé par D. pouvait il manquer de quelque chose ? Que nous amène Rachi ?
D. a créé un monde avec des manques, il ne l’a jamais terminé. ‘Acher Bara Elokim Laassot’ (le monde doit être parachevé).
Le Manque est la Matrice de l’éternité et le Chabbat est la consécration du manque.(Encore une citation clef d’un bonheur éternel).
Heureusement que le rav Dynovisz ne vend pas ses dévoilements car qui pourrait les payer ?
Lorsque rentre le Chabbat, l’homme doit sentir que tout ce qu’il n’a pas fait est déjà fait. Rachi nous révèle que si on arrive à vivre avec le manque, on va réussir. Et la conclusion de tous les dossiers est la fin de la vie.
Une fois de plus, le rav Dynovisz créé un arbre dont les ramifications sont infinis (Normal, il est connecté au Divin)
Et ce principe est vrai pour tous les éléments de la vie. Pour vivre, il faut des manques, nous ne parlons bien évidemment des frustrations du passif. Nous parlons d’une vie productive sans aller au bout de tout car il y a autre chose.
Toutes les civilisations cherchent à atteindre ce but et Yossef révèle que la vie ne se génère qu’avec le manque et c’est l’assouvissement de ces manques qui est le véritable problème.
Après la destruction du temple, les juifs voulaient supprimer tous les plaisirs, le vin, la viande, faire des enfants,…Ils étaient animés d’une volonté d’ascétisme.
Mais les maîtres vont leur dire, Mangez mais pas tout, Construisez une belle maison mais laissez un endroit de la maison inachevé, bref Tout SAUF !
Dans chaque chose, il faut enlever un peu, mettre de la tristesse dans la joie.
Mitsraim fonctionne à l’inverse car au moindre coup, tout s’arrête !
Si le but à atteindre est que tout aille bien, comment supporter les coups sans sombrer dans le désespoir ?
Yaacov va s’arrêter durant 22 ans lors de la disparition de son fils et Réouven a traversé aussi de longs moments de deuil et c’est comme cela que la famille d’Israël vivait les problèmes, consumer par ces mêmes problèmes.
Yossef passait un temps fou à s’arranger devant la glace et la femme de Potifar est venue l’agresser car il se parfumait alors que son père portait le deuil. L’épreuve est envoyée pour voir si son besoin de beauté était profond ou superficiel. Tu te parfumes pour plaire ou pour tenir ?
Yossef est dans une situation catastrophique mais ne cède pas à la déprime, il décide d’être heureux, de vivre !
Yossef n’était pas indifférent à la souffrance des autres et interprétait aussi l’épreuve. Il ne voulait pas s’installer dans les problèmes. Mieux vaut vivre dans l’inconscience que vivre dans les certitudes ! Servez D. dans la Joie ! Assumer ses problèmes dans la Joie !
Dans la vie, on ne doit pas avoir tout mais presque tout !
Les nations ne supportent pas le discours religieux culpabilisant.
L’Egypte voulait aller jusqu’au bout et s’appelle les limites et Yossef qui dit arrêtez vous, signifie plus, l’Infini. Majestueux !


9 juillet 2018