Pour Illuminer le Monde, la Torah doit se Battre et non uniquement se Défendre – Pessah – 7 Avril 2011

Posté il y a 8 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 A la veille de la naissance ou plutôt de la renaissance du peuple juif, le rav Dynovisz dépose sur la vitrine du site le dernier diamant de la magnifique parure commencé au mois de Tichri.
Nous vous invitons à venir visiter les joyaux de la couronne de la Torah.
A la veille de la délivrance, tout s’accélère, alors que certains sites vont de révélations en révélations sur les dessous et autres chuchotements entre les diplomaties de ce monde, notre site innove chaque jour un peu plus avec des dévoilements puissants et magiques, simples mais profonds de notre sainte Torah.
Le message Divin s’éclaircit de jour en jour, les secrets se dévoilent au grand jour pour le bien de l’humanité toute entière et nous essayons humblement mais avec force de transmettre la parole Divine de la manière la plus accessible au plus grand nombre !
Il est important de se préparer à recevoir la parole Divine et le bonheur sera à la hauteur de l’ouverture opérée. Offrez vous pour recevoir le cadeau !
Le peuple juif est le plus petit des peuples qui a été choisi pour mettre en avant le principe qualitatif. Et le conflit entre les nations et Israël est celui de la qualité et de la quantité et par essence le rapport entre l’homme et de la femme.
A l’image d’un couple, ces 2 dimensions se disputent, vivent de tensions permanentes mais n’ont finalement pas d’autre issue que de s’unir. Et le Happy End sera la délivrance finale !
La Torah est infinie et nous avons le devoir voire l’obligation de parler de la Torah sous un angle neuf à chaque fois. C’est pourquoi, nous avons le plaisir de vous présenter Pessah saison 5771 Part II.
Entre Hamets et Matsa, la fête de Pessah s’articule !
Du 15 au 22 Nissan, le Hamets est formellement interdit !
Il est évident qu’au delà de l’interdiction du Hamets, nombres de signes se cachent derrière ces ordonnances et interdictions.
La Torah est un livre écrit, il est formé de lettres, ‘Ot’, dont le mot signifie aussi signe.
Quel est le lien ? Nos maitres nous disent que le monde a été créé avec des lettres, autrement dit chaque composante de ce monde est un signe, un symbole.
Et si c’est vrai à propos du monde, à plus forte raison, cette notion s’applique à la perfection pour les mitsvot de la Torah !
Le Hamets (pain extérieur, celui qui nous impressionne, monde de la qualité) appartient à la dimension ‘1er Tichri’ et la Matsa appartient à la dimension ‘15 Nissan’ ! Finalement, la différence entre les 2 est quantitative et non qualitative dans la mesure où les ingrédients sont les mêmes (farine, eau sauf que le Hamets a gonflé).
Tout change au niveau de la perception mais non au niveau de la sensibilité.
La féminité donne à l’enfant le statut fondamental de juif qui fera de lui un juif même s’il se comporte comme un sale…La Matsa est liée au 15ème jour de Nissan, jour de la féminité.
Le Hamets est la nourriture essentielle des nations alors que la Matsa est la nourriture fondamentale d’Israël !
La Matsa proposée voire imposée au moment de notre naissance est notre lait nourricier, c’est pourquoi celui qui mangerait du Hamets serait en danger de mort. En effet, seul le lait (Matsa) est bénéfique lors de la petite enfance (7 jours ou nous sommes des nourrissons).
Mais au delà des symboles, quel est le message ?
Nous n’allons pas fêter dans quelques jours le 14 juillet, nous ne commémorons pas un événement exceptionnel de notre histoire mais nous vivons la sortie d’Egypte.
La véritable sortie d’Egypte est avant tout la libération de l’âme.
Toutes les forces que l’âme juive a reçu le premier 15 Nissan, toutes ces mutations se reproduisent à l’identique et de manière encore plus forte le 15 Nissan.
Quelque chose va se passer en nous le soir du 15 Nissan, notre âme renait et reçoit de nouvelles forces. Mais il y a 2 manières de naitre, ou dans la joie et l’attention ou bien, à D. ne plaise, dans l’indifférence. Alors, Si nous le voulons, nous ne serons plus les mêmes !
Toute l’année, au temple les offrandes de farine et de blé étaient cuites sous forme de Matsa à l’exception de..Après le temps de l’intériorité, nous venons de trouver l’endroit (le temple) et l’espace humain (le cohen).
Voila pourquoi la première fête de l’année ou il nous est ordonné d’aller vers le lieu de l’intériorité estl’endroit du temple.
Tichri est le mois ou est née la nature avec ses lois rigides alors que Nissan est le mois de la sortie d’Egypte, symbole de la sur-nature ! Jamais avant dans la création ne s’était dévoilé l’existence d’une telle dimension.
Celui qui ne se renouvelle pas appartient au monde de la nature et celui qui se renouvelle appartient au monde de la sur nature, quand arrive la mort, il revit !
La connexion à la force de l’éternité se fait le 15 Nissan lorsque nous mangeons un ‘Kazait’ de Matsa !
Voila pourquoi nous avons l’obligation depuis 3500 ans de transmettre à nos enfants cette magnifique histoire vivante et éternelle !
La valeur numérique de Moshé et David est la même que celle de Satan, nous révèlent les maitres des secrets. Nous apprenons que la réparation de cette force négative est la Réunion de Moshé et David.
Appliquons cette clef dans divers domaines de la vie et nombres de problèmes apparemment insurmontables vont s’effriter car ils vont trouver leur sens et leur réparation.
Le Ari Hakadoch révèle que le Machiah est une âme composée de l’âme de David et de Moshé !
Le jour du don de la Torah, 50 jours après Pessah, à Chavouot, nous mangeons du pain.
Comment la finalité de Pessah peut être de manger du Hamets ?!?!
Moshé représente le monde l’intériorité pure, il est l’homme qui dévoile, enseigne la lumière d’Israël, il n’est que Matsa. Or, dans ce monde, la Matsa ne peut pas se battre contre le Hamets car il est le plus fort.
Il y a une discussion entre les maitres d’Israël, Rabbi Yéochoua et Rabbi Eliézer. Cette curieuse interrogation se trouve dans le traité Roch Hachana. Ils se demandent quand le monde a été créé ? En Tichri ou en Nissan ? Le premier des maitres affirme que le monde a été créé en Nissan et le second pense que le monde a été créé en Tichri.
Nos maitres parlent en code et cachent leurs secrets dans des histoires et interrogations à l’apparence ridicule pour chasser ceux qui ne le méritent pas.
Tout celui qui a eu la chance d’aborder et d’approfondir le Talmud avec un maitre, tout celui qui s’est donné la peine de chercher le trésor caché sous le vernis, sait avec certitude que D. existe tant les messages dévoilés sont puissants et infinis. Mais celui qui veut se méprendre, D. le laisse !
Celui qui l’emportera sera celui qui a dit que le monde a été créé en Tichri, à savoir Rabbi Eliézer.
L’âme de cette discussion est de savoir quelle force domine le monde ? La nature ou la sur nature ? Et la conclusion est que pour le moment, les forces de la nature sont plus fortes que les forces de la sur nature et ce, jusqu’à la délivrance finale !
Nos maitres répondent que la délivrance se fera Aussi sous le signe du mois de Tichri.
Encore des codes !
Le vrai combat n’est pas à la synagogue mais à l’extérieur.
Pour récupérer le monde du Maitre du monde, il faut aller se battre.
Moshé étudie profondément, se concentre, se donne pour la Torah, nous lui devons notre existence.
David fait descendre les forces de l’extériorité dans les forces de l’intériorité, nous lui devons notre délivrance.
David va représenter l’épée qui nous permet de vaincre.
Mais Essav a pourtant lui aussi reçu aussi la bénédiction de vivre à la pointe de l’épée comme Z…. ?!?!
En réalité, il y a une nuance et elle est de taille. Essav puise sa force et sa vie de son épée alors que David se sert de son épée mais la connecte à la Source des sources.
Vu de l’extérieur, il s’agit de 2 guerriers farouches et pourtant, David s’isole avant le combat et clame à D. : sans toi, je ne suis qu’un vermisseau et bénis celui qui place sa confiance en D….., il ferme ensuite son livre et part au combat.
Ses forces viennent de son Livre alors que les forces d’Essav viennent de ses muscles.
Lorsque le début de l’alimentation est de la Matsa, alors nous pouvons manger du Hamets. Et comme par ´hasard´, la Hilloula du roi David est à Chavouot. C’est ce jour la que se dévoile ces forces incroyables !
Le jour ou nous avons reçu la Torah est le jour lié à David et non à Moshé.
La vraie Torah est celle qui sait se battre et non pas seulement se défendre, la vraie Torah est celle qui illumine le monde.
La Torah de Moshé est la source et la Torah de David est la réalisation.
La Torah qui n’a pas peur de descendre dans le monde d’Essav est celle de David et comme par hasard, le roi devait toujours partir au combat muni d’un petit Sefer Torah.
L’épée n’est qu’un outil mais la force se trouve dans la Torah !
Les tables reçus à Chavouot ont été brisés pour nous apprendre que cette Torah a été perdue et éparpillée aux 4 coins de la terre.
Lorsque la vérité d’Israël ne brille qu’à l’intérieur des maisons d’études, nous sommes en exil.
Notre brillante, belle et vaillante armée n’est rien sans celui qui étudie avec abnégation et sincérité la Torah. David ne va pas sans Moshé mais Moshé ne va pas sans David !


10 juillet 2018