Quelle est Ma MISSION sur Terre ??? – Connaissance de Soi et du Monde – 15 Novembre 2011

Posté il y a 8 ans by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 Nous vous invitons à 60mn47 de pur bonheur !
Comment connaître sa mission sur cette terre ? Comment savoir si on est sur le bon chemin ? Quelles sont les pièges à éviter ? Comment faire en sorte que nos vies ne soient pas à coté de ce que D. attend de nous ?
On y va !
L’homme est structuré de 2 forces contraires, la droite qui entraine l’enthousiasme, le courage et la détermination et la gauche qui suggère le contrôle, la retenue et la réflexion avant d’agir !
La force de retenue permet de mesurer la force de l’engagement, elle permet de faire le tri entre l’idéal et le feu de paille !
Un petit signe pour savoir si nous sommes sur le bon chemin :
Si l’enthousiasme s’éteint au fur et à mesure, c’est un signe avant coureur de feu de paille.
En revanche, si la mission est bonne, l’homme ressentira que la motivation ne cesse de grandir car celui qui s’investit pour le Maitre du monde ne cesse d´être porté par plus encore!
Le chemin de la nature nous épuise et le chemin de D. nous régénère sans cesse car il est au dessus de la nature !
Encore une piste :
Une pulsion naturelle est toujours suspecte alors que si l’homme ressent au début, toutes les raisons de ne pas se lancer et qu’il suit malgré tout une voix intérieure qui lui dit de foncer, c’est un signe positif !
Attention, il y aura quand même des obstacles mais la motivation ne s’affaiblira pas !
L’illustration de ce que nous disons est dans notre Paracha !
Dans le texte, on ne comprend pas pourquoi Avraham envoie Eliezer son serviteur chercher une femme pour son fils dans le vague le plus total . En effet, Avraham avait reçu, juste après la Akéda, une prophétie très précise de ce que sera l’âme sœur de son fils Itshak.
Avraham avait donc la carte d’identité précise de ce que serait la futur épouse de son fils. Et que va-t-il faire ? Il l’envoie à l’inconnu ! Mieux encore, dans un premier temps, il laisse même son serviteur supposer que sa fille pourrait faire l’affaire !
La seule précision qu’il lui donne est de ne pas aller chercher une fille de Kénaane !
Au niveau de la tradition orale, c’est encore plus complexe !
Eliezer était le plus grand élève d’Avraham, il était même le représentant de la Torah d’Avraham dans le monde. Il s’attendait à ce qu’Avraham choisisse de manière naturelle sa fille qui était un modèle de pudeur !
Avraham lui dira : Le Maudit ne s’unit pas au Béni ! Quelle claque !
Nimrod le Hamite était le père d’Eliezer, il était donc issu d’une lignée de maudit !
Et pourtant, Avraham était le fils de Térah qui l’avait entrainé se faire tuer chez Nimrod. Il était donc aussi issu d’une lignée douteuse.
Eliezer ne comprend pas : Pourquoi ta Téchouva serait elle supérieure à la mienne ?
Non, la Torah nous apprend qu’Avraham cherchait un peuple qui traverserait l’histoire et il avait peur de ce qui brille !
Eliezer commence à comprendre mais il se dit que les gens chez qui Avraham l´envoie sont des idolâtres !
Alors, en quoi est ce tellement mieux?
La réponse est simple et magnifique : Avraham lui fait comprendre que sa famille est certes idolâtre mais ce n’est qu’à l’extérieur, ils sont des Chémites, ils possèdent une intériorité propre !
Eliezer part résigné et il trouve alors face à Lavan qui lui dit viens, rentres Béni d’Avayé ! Et la, c’est le choc ! Est-il béni ou maudit ? Ayant rempli sa mission à la perfection, il a transformé sa nature et est sorti de sa malédiction ! Magnifique!
Avraham voulait que sa mission soit difficile afin qu’il puisse se réparer complètement !
Des décennies de vie à coté d’Avraham, des décennies d’enseignements auprès de son maitre n’ont pas retiré la malédiction ! Seule la mission, la vraie mission le sortira de la malédiction car il a fait exactement ce pour quoi il est descendu sur terre !
Ainsi, un homme qui ne ferait que du bien mais ne réaliserait pas sa mission n’aurait pas réussi ! Stupéfiant !
Notre mission ne se trouve pas dans une réalisation qui nous plait et nous épanouit car D. nous attend sur une ligne hors nature !
Il y a ce que l’homme a fait de bien mais il y a aussi la réparation, le Tikoun de l’homme !
Ce monde est un hôpital et on est tous la pour se faire soigner !
Tout le bien qu’un homme fait dans sa vie est le bien décoration mais ce n’est pas la mission !
En fait, Eliezer a été préparé durant des années à cette mission qui était de devenir (du moins à ses yeux) l’acteur de sa propre destruction (il rêvait de marier sa fille à Itshak) !
La mission confiée par Avraham à Eliezer est représentative de la vraie mission, elle était remplie de mines et de pièges ! Eliezer a cassé sa nature, il s’est mis en miette pour réaliser le contraire d ce qu’il ressentait ! Et c’est Lavan qui lui suggèrera qu’il est entré dans le monde des Béni !
La vie est une éternelle remise en cause de ce que l’on croyait car D. veut nous faire monter !
La force de droite est le moteur de la vie car sans courage, on n’avance pas !
La force de gauche nous permet de diriger notre moteur dans ce qui est notre mission !
Un homme bon n’est pas forcément grand car c’est peut être l’expression d’une nature !
Quand l’homme est capable de faire le contraire de ce qu’est sa nature, c’est l’homme qu’on attend !
Et des maitres comme Hillel et Chamai ont fait exactement le contraire de ce qu´ils étaient!
Hillel savait très bien utiliser la gauche mais avait fait le choix de l’école de droite et Chamai savait très bien utiliser la droite mais avait fait le choix de l’école de Gauche !
Pour finir, une petite merveille en cadeau.
Le verset ‘Véaavta Léréakha Kamokha’ traduit (mal) généralement par ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-même’ fait aussi partie des falsifications de l’histoire !
Léréakha signifie Ra (méchant), celui que tu ne supportes pas ! On est très loin du prochain qui est celui avec qui j’ai une affinité !
Infidèle, Hérétique, liquidation verbale, diaboliser Israël comme le fait l’Europe ou l’a fait hitler et d’autres bien avant et ensuite, on n´a plus qu´à liquider le méchant Israel!
La Torah nous incite à la tolérance avec celui qui est différent de nous !!!!!!!
De plus, il est écrit Léréakha et non ète Réakha ! Lé signifie vers et ète désigne l’autre !
La Torah ne nous demande pas l’impossible, elle ne nous demande pas d’aimer celui qu’on ne supporte pas mais d’accepter qu’un autre puisse être inacceptable, d’avoir un regard bienveillant !
Il est loin de nous (je ne vis pas avec lui, je garde la distance) mais je ne fais pas la guerre sainte pour autant !
Et peut être qu’il n’est pas si Ra(méchant) que ca, il est juste différent, il a une autre nature !
Rabbi Akiva rajoutait que c’est un principe fondamental (Klal) de la Torah ! Le Tanya se sert du mot klal qui a pour racine Kéli, réceptacle car ce verset est le réceptacle de l’amour de D. ! Il est dit à propos de l’amour de D. :’Véaavta ète Hachem Elokékha et ici, il est précisé ète et non Lé !
D’où la nuance et la conclusion que si un homme dit aimer D. et se dispute avec tout le monde, c’est le signe qu’il n’aime pas D. mais lui-même ou la projection qu’il a de D.!
Rencontrer D. est si déstabilisant et contraire à nous que c’est la preuve que cet homme n’a jamais rencontré D. et s’il ne peut s’entendre avec un être de chair et de sang, comment peut il s’entendre avec D. ?!?!
Speldide!


11 juillet 2018
  1. Merci Rav pour cet éclairage supplémentaire sur la question que nous nous posons chaque année au moment de la paracha Lekh Lekha : \ »quelle est ma mission ?\ » Merci aussi de nous faire comprendre que lorsque nous avons une ébauche de réponse et que nous nous cassons le nez à plusieurs reprises, c\’est que nous nous frottons à Hachem. \ »Avec le temps, rien ne s\’en va …\ »

  2. Comme d\’habitude, oserais-je dire? un cours merveilleux qui nous laisse pantois! Ma mission qu\’elle est-elle? J\’ai apparemment beaucoup de travail sur la planche. Merci encore au Rav Dynovisz pour cet éclairage! Une remarque sur le fameux Gandhi: au début de la guerre/Shoah le pacifiste modèle a osé conseiller aux Juifs de se laisser faire: lire massacrer, par les Nazis, parce qu\’ainsi les Juifs prouveraient que… je n\’ose préciser.. Gandhi serait-il un chrétien déguisé? J\’ai l\’information précise sur ce monsieur tant adulé (prix Nobel?)et l\’on peut me demander le texte la concernant. J\’aime mettre les horloges à l\’heure. Avec tout mon respect au Rav Dynovisz.

  3. Cher Rav,

    J’ai une question qui me brule les lèvres.

    Dans un des cours de Tania précédents, vous nous aviez expliqué comment détecter si le choix que l’on prit était le bon ou pas.
    C\’est-à-dire : Si malgré des difficultés je sens que ce choix m’apporte des forces, de la joie, et l’envie de continuer…etc. : c’est le signe que l’on se sait pas trompé.

    D’où ma première question : peut être que ce choix correspond à ma nature ?

    Et maintenant par rapport à ce nouveau cours, on peut faire une confusion énorme !
    Car si j’ai bien compris, ma mission sur terre, doit passer par des moments (ou parfois des épreuves) qui sont justement à l’inverse de ma propre nature.

    Voyez-vous la nuance ? Ou alors je confonds Le choix et La mission ?

    Merci de m’éclairer.

  4. Kavor Rav, Chalom Rav.
    dabord Toda Raba pour le cours.
    fière, émouvante beauté de découverte.
    Notre père Avraham Avinou voulait sauver la Néchama d\’Eliezer.
    Notre père Avraham Avinou s\’est préocupé de la Néchama d\’Eliezer.

  5. HAZAK OU BAROUH TIYE KVODO !

    46.40 Ghandi entretenait une correspondance avec Hitler, où il commençait ses missives par la phrase : \ »mon cher ami\ »

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel