Seuls les Athées Croient aux Miracles ! – Schmouel 20 – 15 Mai 2011

MP4 MP3 Tout celui qui voudrait apprécier au mieux les cours de cette semaine sur Schmouel est invité à consulter les cours précédents.
D’après ce que nous avons vu dans les épisodes précédents, les philistins ne voient pas les relations de cause à effet dans les événements qui leur arrivent. Cependant, ils vont faire appel malgré tout au surnaturel, à quelque chose qui n’a aucune emprise sur la réalité terrestre.
Le texte nous dit que l’arche arrive à Beth Chemech au moment ou Israël récoltait le blé. Ils levèrent leurs yeux et virent l’arche et se réjouirent DE LA VOIR. Le texte est redondant et connaissant la Torah, si elle répète une évidence, il y a matière à réfléchir et quelques diamants à extraire!
Le chariot arriva dans le champ de Yéochoua, ils ont apporté les vaches en sacrifice, ils ont prit le chariot de bois qu’on découpa en buche, les léviim descendirent le Aron et ils apportèrent des sacrifices à D. CE JOUR LA !
Pourquoi préciser en ce jour ? Pourquoi répéter qu’ils amenèrent des sacrifices ?
En réalité, les premiers à avoir emmené des sacrifices sont les philistins. En tant que témoin acteur, ils réalisent la grandeur du D. d’Israël ! C’est eux qui prendront les buches et feront l’autel. Les juifs voyant cette situation incroyable, décident de faire des sacrifices. Image inattendue, les juifs et les philistins en train de servir ensemble le D. d’Israël main dans la main. Comme c’est attendrissant ! Préfiguration de la délivrance finale ! Mais….ca ne durera pas !
Le texte continue : Mais les philistins retournèrent à Ekron (cette ville appartenait à Israël) CE JOUR LA !
D. frappa (Vayah même expression quand D. frappa les philistins) alors les habitants de Beth Chemech. Il semble que D. frappa les juifs pour la même raison qu’il frappa les philistins quand ils avaient capturé l’arche car, nous dit le texte, ils ont vu DANS le Aron d’Avayé ! Le texte nous donne la réponse en précisant qu’ils ont regardé d’une certaine manière et cette faute constitue au niveau qualitatif, la même faute que les philistins.
Les philistins n’auraient donc pas été frappés d’avoir Capturé l’arche. Et le texte nous précise que 70 et 50 000 personnes ont été frappées chez Israël. Il y a une anomalie dans le texte pour nous mettre en évidence que le chiffre contient la raison de la frappe.
La Torah doit être étudiée avec précision et chaque détail doit nous interpeller !
Le peuple porta le deuil car Avayé frappa un grand coup.
D. est très fort pour brouiller les cartes. Alors que les philistins réalisent enfin que leurs malheurs sont du à la capture de l’arche, alors qu’ils rendent l’arche aux juifs, D. frappe de manière très forte…les juifs. Ils n’y comprennent plus rien d’autant que 50 070 juifs vont périr. Une histoire de fou ! Alors, le D. d’Israël les protège ou les punit ?
Cette punition n’est pas seulement physique, elle est spirituelle !
Les gens de Beth Chemech vont alors déclarer : ‘ Qui peut se tenir devant le D. d’Avayé, il est trop Saint pour nous, ou allons nous envoyer cette arche qui détruit tout ?
Conclusion très étonnante, ils disent que D est trop haut, nous ne sommes pas au niveau, c’est la racine de l’idolâtrie (une exagération de ce qu’est D. selon Rambam et c’est ce qui a entrainé au début le service des intermédiaires qui a conduit à l’idolâtrie) !
Les philistins arrivèrent à la conclusion que le vrai D. est le D. d’Israël après 7 mois et déduisirent que D. est trop Saint. Il y a donc une similitude entre la réaction philistine et la réaction juive : Si ca va mal, ce n’est pas que nous fautons mais nous pensons que l’arche est trop haute pour nous, ils voient le problème dans la distance entre D. et les hommes mas non dans leurs comportements.
A titre d´exemple, on ne se marie pas pendant Hol Hamoed pour ne pas….mélanger les joies !
Notre texte précise ici que la joie du retour de l’arche est immense mais elle ne doit pas prendre le pas sur la joie authentique d’avoir retrouvé la dignité du D. d’Israël ! Il y a l’exaltation de l’âme et l’exaltation de l’œil et il ne faut pas tomber dans le piège. Ils se sont réjouis du spectacle surnaturel qu’ils avaient devant eux (et mêmes les vaches ont été plus ‘intelligentes’ qu’eux car elles ont fait leur mission) et non de la libération de l’arche.
La Torah prend nos fautes à leurs racines au niveau le plus subtil ; Israël a été choisi pour vivre à une exigence spirituelle très élevée. Et lorsque nous fautons à la racine, nous prenons des coups ! En effet, chez les juifs de Beth Chemech, l’accessoire était devenu l’essentiel !
Ce jour la, ils apportèrent des sacrifices : D. Précise que ce jour, ils arrivèrent à servir Avayé mais ni avant ni après ! Leur réveil très ponctuel a été déclenché par les philistins mais n’est pas venu d’une prise de conscience personnelle ! C’est la forme qui les a attirés et non le fond !
Parce qu’ils ont vus dans l’arche, Avayé…voila comment il faut lire…c’est le spectacle qui s’est produit avec l’arche qui a entrainé la prise de conscience, nous explique le Malbim. Ils ont été frappés par un miracle et la célébration était liée à l’exaltation et non à la profondeur. D. n’existerait dans le monde que sous la forme du miracle mais dans le quotidien, il ne serait pas perçu (le texte nous précise qu’ils coupaient du bois comme pour préciser qu’ils pensaient que leur survie ne tenait qu’au labeur de leurs mains)?
A méditer!


10 juillet 2018