30 Avril 2013 -Tania- Different mais pas meilleur !

Posté il y a 6 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Nous avons vu que l´on peut parler de différences existant entre les âmes, de même qu´il y a une différence entre les membres du corps. Pour ce qui est du corps, tous les hommes ont à la fois une tête, des mains et des pieds, même si certains vivent davantage au niveau de leur tête, et d´autres utilisent davantage leurs pieds. De même, au niveau des sentiments, certains vivent plus avec leur cœur, leurs tripes ou leur cerveau. Tant au niveau du corps que du caractère, chacun de nous possède l´ensemble des membres et des qualités.

Alors qu´au niveau de l´âme, si quelqu´un a reçu une âme pied, il n´a pas une âme cœur, et inversement. Au niveau de l´âme, il y a des sections et, si l´on a reçu une partie, on n´a pas l´autre. Mais il faut bien souligner que, dans la pensée juive, il n´y a PAS DE SUPERIEUR OU D´INFERIEUR. Chacun a reçu UNE FONCTION, et doit jouer son rôle ; il n´y a AUCUNE DIFFERENCE DE VALEUR. Par exemple, une âme cerveau est un penseur qui étudie, enseigne… Une âme main est un constructeur, un réalisateur, un homme d´action… Certes, nous avons tendance à respecter davantage quelqu´un qui enseigne, mais c´est une erreur. La ´Hassidout nous dit que, dans le monde de la Délivrance, on sera davantage émerveillé par l´action. Mais cela ne voudra pas dire, non plus, qu´elle sera supérieure.

La génération précédant la venue du Mashiah est appelée par nos Maîtres la génération du talon. Le talon est la partie la plus basse et la plus insensible du corps. Mais, en même temps, ce sera la génération du Mashiah ! Dans la génération la plus basse, se dévoileront les lumières les plus grandes ! Cette génération a une mission et, si elle la remplit, elle aura le mérite de faire venir le Mashiah ! Car la grandeur du Projet est jugée à l´importance de la difficulté. Si, après toutes les souffrances que nous avons traversées, et malgré toutes les tentations de ce monde, nous sommes encore fidèles à notre Torah, cela nous demande un effort bien plus grand qu´au temps de Moshé. Ainsi, la Torah nous apprend à NE PAS MINIMISER CHAQUE EFFORT, même le plus petit, que nous pouvons faire. Le mauvais penchant essaye de nous décourager ; il nous dit que cela ne sert à rien d´allumer les bougies de Shabbat si, ensuite, nous ne faisons pas Shabbat. Mais la ´Hassidout nous dit de ne jamais négliger, même l´acte le plus petit que nous pouvons faire, parce que c´est peut-être la clé qui nous ouvrira beaucoup plus ! Dans la génération talon, chaque acte a une valeur extraordinaire et il ne faut rien négliger. Nous ne savons pas la valeur aux yeux d´Hachem du tout petit pas que nous pouvons faire.

Nous pouvons penser que c´est une malchance et un handicap de ne pas avoir reçu d´éducation juive, et de ne rien avoir appris enfant. Mais un commentaire du Rabbi sur la parachat Emor nous montre que c´est tout le contraire : parce que telle âme était très grande, D. lui a fixé un projet beaucoup plus difficile, pour qu´elle puisse dévoiler ses possibilités et sa grandeur, qui n´auraient pu apparaître si elle avait été mise tout de suite dans une lumière beaucoup plus forte. Connaissant la puissance de cette âme, D. savait que, bien que partant de tout en bas, elle pourrait atteindre les sommets de la montagne spirituelle. Personne ne sait quelle âme il a en lui, ni celle qui est dans les autres. Mais nous savons que, dans la génération du talon, Hachem a mis les énergies les plus fortes ; nous portons en nous des forces messianiques !

\ »Il est certain que l´on peut faire une différence entre les âmes, et il y a des différences entre nefesh, rua´h, neshama, (il y a des niveaux différents entre les âmes, et aussi, à l´intérieur de chaque catégorie d´âme, il y a les 10 forces, et donc 10 niveaux différents dans chacun) mais, en fin de compte, la racine, l´essence, le point de départ de toutes les catégories possibles d´âme, provient de tout en haut de la pyramide. Et donc, dans toute la pyramide, l´âme du plus grand comme du plus bas, tout provient d´une même source, la source suprême, qui est la sagesse d´en-haut, qu´on appelle la Pensée d´Hachem\ ».

La sagesse d´Israël est le génie de l´équilibre, de l´union harmonieuse des paradoxes, et c´est pourquoi le Projet est : \ »Son Nom sera un\ ». Mais comment cette sagesse se réalise-t-elle ? Certes, il y a beaucoup de différences entre les hommes, mais il n´y a pas de hiérarchie entre eux : dans la Pensée du Maître du monde, tout est un ; tous sont aussi nécessaires, le patron comme les ouvriers, le maître comme ses élèves, le riche comme le pauvre. Hachem fait descendre les âmes en fonction des rôles dont il a besoin pour Son Projet. Le Mashia´h dévoilera que nous sommes tous égaux dans ce Projet. Nous comprendrons, alors, que nous avons seulement des fonctions différentes, et chacun voudra seulement occuper sa propre place, sans plus regarder à celle des autres. C´est ainsi qu´il y aura la paix !


30 novembre -0001