Mais qui va donc faire le premier pas? -Tania- 26 Aout 2014

Posté il y a 5 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : Nous reprenons Likoutei Amarim, page youd guimel, sur le sujet de la klipa, c’est-à-dire de ce qui reste après la faute. A ce propos, deux enseignements du Talmud se contredisent, en apparence. Selon le premier, si un homme, sur son lit de mort, reconnaît ses fautes et les regrette, on ne lui rappelle rien de tout ce qu´il a commis. Tandis que, selon le second texte, on peut dire qu´un homme a vraiment fait téshuva seulement s´il se retrouve dans les mêmes conditions et, cette fois-ci, ne faute pas. Dans le premier cas, tout dépendrait trop facilement de nous alors que, dans le second, rien ne dépend de nous. En réalité, nos Maîtres nous enseignent ici deux notions totalement différentes : celle de pardon et celle de réparation. En ce début du mois de Ellul où nous allons vers notre Bien-Aimé et Il vient vers nous, \ »ani lé dodi védodi li\ », ce cours nous fait entrer dans la profondeur de ce que représente la klipa, en particulier son rôle positif. Nous voyons pourquoi c´est Israël qui fait le premier pas vers Hachem bien que, dans un couple normal, selon le principe du Talmud, c´est l´homme qui fait le premier pas vers la femme.
Grâce aux bouchons qui sont dans nos vies, nous nous dépassons pour ôter les cicatrices qui sont en nous. Par ce dépassement de nous-mêmes, nous devenons une autre personne. C´est le miracle de la téshuva qui produit une mutation totale de notre âme.


30 novembre -0001