Pas d´mari, pas d´papa, vive l´eprouvette-Tania- 13 Aout 2013

Posté il y a 6 années by rav Haim Dynovisz
0 vues

MP4 MP3 RESUME DU COURS : La capacité de comprendre et d\’analyser est au niveau du cerveau, qui a 3 parties ayant chacune une fonction spécifique. Ces 3 parties sont la \’Ho\’hma, la Bina et le Daat. Selon le principe que tout se dévoile à la fin d\’un processus, le Daat, qui vient à la fin, est le but de toutes les étapes de l\’intelligence. Si l\’intelligence a été donnée à l\’homme seulement pour arriver au Daat, il est donc essentiel de comprendre ce qu\’il est.

On remarquera que, pour exprimer que quelqu\’un a la sagesse de la Torah, on dit qu\’il a \ »Daat Torah\ ». Cela nous fait comprendre que le Daat est la partie la plus parfaite de l\’intelligence. On notera aussi que l\’enfant, à la différence de l\’adulte, n\’a pas de Daat car celui-ci commence à se dévoiler dans l\’humain seulement à partir de l\’âge de 13 ans et un jour. L\’enfant ne peut donc avoir que la \’Ho\’hma et la Bina.

LA \’HO\’HMA est la capacité qu\’a un homme d\’accepter qu\’il ne sait pas, et qu\’il a besoin d\’apprendre et de recevoir. C\’est le point ultime de la sagesse. C\’est pourquoi, même un grand Maître est appelé \ »talmid \’ha\’ham\ », pour bien montrer qu\’il doit toujours apprendre. Le \’ha\’ham est celui qui prend du recul face aux autres et aux choses, et qui peut accepter qu\’il a tort. La \’Ho\’hma amène l\’anava, l\’humilité, qui est de savoir mettre de côté le fait que l\’on a raison, et faire des concessions car l\’on place la paix avec les autres au-dessus de tout. Il en est de même, dans la relation à D.: le \’ha\’ham, même s\’il ne comprend pas, se soumet à Hachem qui, Lui, sait tout. La \’Ho\’hma est donc le début d\’une vie réussie, dans tous les domaines. C\’est L\’HUMILITE INTELLECTUELLE et LA CAPACITE DE S\’ANNULER.

LA BINA est la manière intelligente de gérer la \’Ho\’hma, de lui donner des limites, sans lesquelles la \’Ho\’hma pourrait être dangereuse car elle pourrait amener à la soumission ou la lâcheté. Il faut faire la paix avec les autres, mais sans refouler ce que nous sommes car, à la longue, cela ferait tout exploser. La Bina est LE DISCERNEMENT de jusqu\’où il faut aller, ou non. \ »Bina yetera nitna la isha\ », une mesure supplémentaire de Bina a été donnée à la femme, ce qui lui procure la capacité de gérer les contraires.

LE DAAT est la couronne des deux premiers. On est sage seulement si l\’on a le Daat. Lorsqu\’il est dit dans la Torah que \ »l\’homme connut sa femme\ », c\’est le verbe \ »connaître\ », de la même racine que Daat qui est employé. Quel rapport y a-t-il, donc, entre la sagesse et la relation entre l\’homme et sa femme ? Il s\’agit de s\’attacher à quelqu\’un. De la même façon, le Daat est la forme d\’intelligence qui permet de s\’attacher à ce que l\’on croit, à ce que l\’on est ou représente. C\’est pourquoi l\’enfant n\’a pas le Daat, car il ne sait pas s\’engager, et il n\’est pas encore tenu de vivre au niveau de ce qu\’il dit. On remarquera que la pire abomination, aux yeux du Judaïsme, est de prendre, de profiter de quelqu\’un, de recevoir, sans s\’engager.

La faute la plus grave, pour laquelle il faut à la fois la teshuva, Yom Kippour et aussi la mort pour être réparée, est de ne pas vivre ce que l\’on sait, ce que l\’on montre ou enseigne. Un talmid \’ha\’ham qui a un comportement contraire à ce que l\’on aurait pu attendre de lui, fait un \’hiloul Hachem (par exemple, il oublie de payer quelque chose qu\’il doit, etc…). Il faut vivre sans cesse au niveau de ce que l\’on représente. Tous les conflits humains commencent par le fait que quelqu\’un ne s\’est pas attaché à ce qu\’il montre, et les autres n\’ont pas reçu de lui ce qu\’ils étaient en droit d\’attendre.

Car il ne suffit pas de savoir, il faut aussi vivre au niveau de ce que nous savons et de ce que nous sommes. Il faut s\’engager, vis-à-vis des autres, et aussi avec Hachem. Aujourd\’hui, la norme est de parler, mais plus personne ne vit ce qu\’il dit. Cela correspond à la faute de Adam HaRishon, du \ »ets hadaat tov véra\ ». Adam et \’Hava savaient où était la vérité et le mensonge, mais ils n\’ont pas vécu ce qu\’ils savaient. Le mal n\’est pas de faire quelque chose de défendu, etc… mais c\’est ne pas vivre ce que nous savons. L\’on peut être un géant de savoir, mais se comporter de façon opposée. C\’est l\’exemple de Doëg et A\’hitofel, dans la Torah. De la même façon, un peuple peut être le plus cultivé, le plus raffiné et savant, mais en même temps se comporter comme un monstre et un peuple de barbares. A cause du manque de Daat, on ne voit pas la contradiction entre ce que l\’on dit et ce que l\’on fait.

Hillel disait de ne pas se faire confiance à soi-même, jusqu\’au jour de la mort, car on peut avoir la \’Ho\’hma et la Bina, mais tomber à cause du manque de Daat. Aujourd\’hui, la norme de ce monde, et l\’éducation qui est donnée, est de prendre et recevoir sans s\’engager. Or, un échange entre deux personnes crée, non pas la gratuité, mais un lien entre elles. C\’est pourquoi il faut réagir contre la légèreté d\’aujourd\’hui, et travailler pour acquérir le Daat, et cela se fait en s\’engageant.


30 novembre -0001
  1. A marcelle toledano;Le rabbi explique que l\’homme est comme une lumiere, lorsqu\’il allume son ame divine tout son entourage, qui etait dans l\’obscurite, s\’eclaire….le travail est sur soi et l\’eclairage se fait automatiquement

  2. Je ne puis m empecher de me referrer au mot anglais disant je suis fiancé qui est resté fidèle à la source \ »I am engaged\ »!!!!!

  3. Merci Rav pour ce coursIl n\’y a pas de véritable engagement de l\’être dans tous les domaines ou presque…! Vivre au niveau de ce que l\’on sait on n\’y arrive pas je crois, car peu de gens sont conscients ou sont interpellés par ce genre de valeur et prêt à faire des efforts et à se responsabiliser! Alors ce qui arrive c\’est que c\’est bien dur à vivre et si déjà on essaie de vivre au niveau de ce qu\’on sait alors on devient souvent un marginal et un solitaire ou tout simplement un incompris! Il faut être véritablement fort pour assumer d\’être différent car ce n\’est qu\’une minorité qui y arrive véritablement! c\’est ainsi que je le ressens en tout cas! comment interagir avec les autres quand eux ne vivent pas au niveau du DAAT et que la confiance n\’est pas là! là est la grande question! Merci Rav

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel

Merci de supporter notre site et adherez au Groupe Hai MERCI
+