Comment construire ce monde? -Tania- 6 Nov 2019

  1. Suite à l’avalanche (deux lecteurs) de questions qui m’ont été posées en privé suite à l’un de mes posts récents, j’ai à ajouter ceci:
    On me dit que la matière existe bien, car il serait peu honorable pour un Dieu de ne pas être capable de créer une substance matérielle telle qu’il pourrait, comme le potier son oeuvre, l’abandonner à elle-même, assez ingénieusement créée pour qu’elle poursuivre seule son chemin, constituant ainsi un dualisme entre la matière et l’esprit.
    Mais je peux renvoyer la balle. Ping-pong.
    Qu’est ce qui est pour moi, le plus pratique? De bouger les doigts comme je le veux, ou de les faire bouger avec un appareil de plastique et de métal? est-ce de les bouger directement ou de les faire bouger indirectement? Ai-je besoin, si j’en ai la puissance ou la capacité de le faire moi-même, d’un tel accoutrement extérieur qui me fera ressembler à Robocop?
    Je peux aller de ma chaise où je viens de manger à table vers mon fauteuil, où je vais regarder la télé. Mes jambes me suffisent et je suis assez grand pour le faire. D’un autre côté, je peux aussi utiliser une trottinette. Rien ne m’en empêche. Mais qu’est ce qui est le comportement le plus simple et le plus apte à montrer ma puissance et mon autonomie? Sans compter le regard de ma femme qui va pas oser me demander pourquoi j’ai amené une trottinette dans sa salle à manger, mais qui n’en pensera pas moins.
    Donc, qu’est ce qui est le plus parfait? Faire les choses facilement et de façon autonome, comme bouger mon doigt tout seul, ou aller m’asseoir sans aucune aide devant la télé, ou avoir besoin de divers ustensiles, comme des prothèses articulées ou une trottinette?
    Ainsi, pourquoi Dieu, dans sa puissance, aurait-il besoin de cette prothèse, de cette aide, de cet ustensile, de cette médiation entre lui et nous que serait la notion de « substance matérielle »?
    Nous avons vu ce que disait Max Planck pour l’univers microscopique: la matière semble disparaître si on l’observe avec des microscopes assez puissant, et ne restent plus là rien que des « idées »; nous avons vu ce que disait Henri Poincaré pour l’univers macroscopique, et que les notions d’espace (distances, longueurs) ou les notions de temps, n’existent pas de façon absolues.
    Il semblerait que, pour créer son monde, le Bon Dieu n’ait pas eu besoin de cette sorte d’idée abstraite qu’est la notion de substance matérielle. C’est ce que disent les grands physiciens (Planck, Poincaré), c’est ce que disent les grands philosophes phénoménologistes (Sartre, Nietzsche, Berkeley), et c’est ce que disent aussi les grands théologiens (Bouddha, Jésus, prophètes juifs). Bien sûr, comme en tout, existe le principe d’action-réaction. Descartes chez les philosophes, Einstein chez les physiciens, Saint-Paul chez les religieux.

  2. Les trois Messies.
    Il y a trois Messies: le Machia’h ben Joseph, le faux-Machia’h (ou Anti-Christ), et le Machia’h ben David.
    Les trois viennent dans leur ordre historique.
    Ils sont très faciles à reconnaître quand on a la clé.
    Le premier, c’est Jésus, le fils de Joseph Tsadik (et pas le charpentier), qui règne sur l’Egypte.
    Le second est le faux-Messie, l’Antichrist, qui vient régner sur l’Egypte à la place des deux autres. Saint Paul.
    Le troisième est le véritable Machia’h, celui qui vient à la fin des temps.

    Jésus est d’ailleurs extrêmement explicite:
    « Je suis ne suis pas le vrai Messie, celui dont je ne suis pas digne de délier la sandale; mais je suis là pour lui préparer la route. Moi, je vous baptise dans l’eau, mais lui, il vous baptisera dans le sang. Faites attention, il ne viendra pas tout de suite, car la fin ne vient pas tout de suite.
    Mais avant ça, méfiez-vous, le faux Messie va venir tout de suite, il va crééer sa religion, il se réclamera de moi, mais ne sera pas de moi, il s’installera à Rome même, sur le trône du monde, il vous séduira tous, même ceux qui auront part au monde futur, au moyen de parles abstraites et artificielles, prenant la forteresse de l’intérieur, ne le suivez pas. Je vous le dis en vérité, lui, il est déjà de ce monde (Saint-Paul). »
    La prophétie de Jésus est d’une précision incroyable.

  3. Notre existence est basée sur le fait de savoir dire « MERCI ». Envers D., aux hommes et à sa création. Merci Rav Dynovisz

Laisser un message

© 2018 RavDynovisz.tv | Mentions légales - Plan du site

Setup Menus in Admin Panel